Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les messages SMS, cbi1

18/12/2001

L'explosion des SMS a inspiré la création de nombreux services pour téléphone mobile, mais la publicité sur les portables n'a cependant pas encore percé.

Plus besoin d'expliquer ! Un SMS, aujourd'hui tout le monde le sait, c'est un petit message qui s'envoie de portable à portable. Au départ moyen de communication rapide entre adolescents, le « short message service » a explosé avec l'émissionLoft Story. Pour choisir entre Jean-Édouard et Aziz, pas moins d'un million de fans, sur les trois millions qui participaient au vote, se sont prononcés par SMS. Selon les calculs du cabinet IDC, le nombre d'adeptes de ces messages serait passé en France d'environ 3 millions en 1999 à plus de 11 millions en 2001. Et le nombre de SMS envoyés chaque mois aurait été multiplié par huit en deux ans : 84 000 en 1999, près de 602 000 en 2001.

Une marge importante

De quoi faire le bonheur des opérateurs. Eux qui ne juraient que par le WAP ne peuvent que se féliciter de l'engouement de leurs clients pour ces petits messages. Car leur coût est très faible, de l'ordre de 0,02 euro (environ 10 centimes). En les facturant 0,15 euro (1 franc) l'unité, ils s'arrogent une sacrée marge... Plusieurs start-up spécialisées dans les services mobiles ont également bénéficié du succès des SMS. Ainsi Freever, qui propose forums, «chats» et autres outils communautaires pour portable, revendique 400 000 membres. La société perçoit une partie des revenus récoltés grâce à elle par les opérateurs.

Les grands noms du Web n'ont pas tardé à exploiter le filon. Le portail Lycos, qui a d'abord proposé aux surfeurs d'envoyer des SMS gratuits via son site, leur offre à présent, en partenariat avec Mobiquid, la possibilité d'expédier des SMS musicaux. L'envoi d'un seul de ces messages, associés à l'écoute d'une dédicace et d'un morceau, coûte environ 1,70 euro (11 francs). Perçu par France Télécom, qui prélève sa dîme, l'argent est ensuite partagé entre Lycos et Mobiquid, qui compte comme autres clients Europe 2, Fun Radio, Tiscali ou Microsoft.

Autre intermédiaire entre opérateurs et fournisseurs de contenus, MobileWay a commencé par proposer des sonneries téléchargeables.« Personne ne s'attendait à ce que les gens soient prêts à payer le tarif d'un numéro de téléphone surtaxé pour qu'une sonnerie de leur choix leur soit acheminée par SMS », se souvient Christophe Dolique, directeur du développement commercial de l'entreprise. MobileWay a donc développé de nouveaux services. Avec Canal +, elle offre ainsi la possibilité aux abonnés d'élire le meilleur joueur d'un match en envoyant un SMS surtaxé. Elle vient également de mettre en place, pour le grand public et les professionnels, un jeu de piste avec la société Urban Safari. Le principe : découvrir Paris avec, pour guide, devinez quoi...

D'autres innovations sont à l'étude, comme le SMS publicitaire que testent Orange et Bouygues Telecom.« Techniquement, c'est encore compliqué,juge Dominique Masserand, directeur marketing de Freever.Le coût pour mille serait très élevé, sans compter que c'est très intrusif, donc potentiellement risqué en termes d'image. »Les opérateurs ne se privent pourtant pas d'adresser des messages à leurs clients pour leur promotion. Et des offres de sponsoring, associant des logos à des jeux, commencent à pouvoir être envisagés.

Envoyer par mail un article

Les messages SMS, cbi1

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.