Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Jactance

Vous êtes le maillon faible !

18/12/2001

Il n'a pas fallu plus de quelques semaines pour que la formule d'exclusion du nouveau jeu de TF1 entre dans le langage commun. Dans une discussion, « Vous êtes le maillon faible ! » met définitivement hors jeu l'un des participants. Le ton et l'attitude de Laurence Boccoloni, animatrice de l'émission, qui revient sur TF1 le 21 décembre après trois mois d'interruption, ont certainement contribué à en faire l'expression numéro un de l'année. Mais 2001 a également vu l'émergence d'autres formules furieusement tendance.

->C'est clair

En l'employant à tout bout de champ, les lofteurs de M6 ont remis au goût du jour cette expression, qui avait un temps disparu des cours des collèges et lycées. Les adolescents ne peuvent plus faire la moindre phrase sans la ponctuer d'un« C'est clair »définitif... même quand cela ne l'est pas. C'est toujours plus chic que le« Cé ki ka pété »qui avait émergé dès le premier jour de diffusion deLoft Story, avant d'être repris quelques mois plus tard, sur TF1, par les candidats deStar Academy.

->UMTS

Pour ceux qui auraient réussi à y échapper en 2001, rappelons que l'Universal Mobile Telecommunications System est la future norme de transmission des téléphones mobiles de troisième génération. Le gouvernement a déjà attribué au prix fort (même s'il a été fortement revu à la baisse dans le courant de l'année) deux licences à SFR (Cegetel) et Orange (France Télécom). Reste deux places à pourvoir.

->Pschitt

Le groupe Neptune n'en demandait pas tant. Le« Pschitt »lancé par Jacques Chirac, le 14 juillet dernier, à propos des sommes en argent liquide dont il se serait soi-disant servi pour acquérir des billets d'avion, a donné un coup de fouet à sa marque de soda. L'onomatopée a en effet été reprise aussitôt par les médias. Pas mal en pleine période estivale !

->Anthrax

Connu du seul monde scientifique (et des hard-rockers) avant septembre dernier, le mot « anthrax » n'est plus aujourd'hui ignoré de personne. La maladie du charbon est entrée brutalement dans notre quotidien... jusqu'à faire l'objet de blagues oiseuses. Un exemple, rapporté par leCanard enchaîné: « À Canal +, c'est quand on reçoit des enveloppes sans poudre blanche qu'on s'inquiète. »

->On r'met ça ?

Un spot de publicité pour Danette, mettant en scène les footballeurs Nicolas Anelka et Sylvain Wiltord, a suffi pour imposer cette expression dans les cours de récréation. Accompagnée de la tout aussi célèbre gestuelle : les deux footballeurs se tapent deux fois les doigts sur le coeur, puis les pointent vers l'autre en demandant :« On r'met ça ? ».

->Plate-forme

Entre les « platform shoes » de Loana (ses talons compensés, pour ceux qui ne sont pas branchés), le fameux roman de Michel Houellebecq, les futures plates-formes électorales ou encore les plates-formes d'Internet et des centres d'appels, sans compter le titre d'un film chinois, le mot a fait fureur cette année. Belle performance pour un nom commun né au xve siècle.

->Pop

Le Pop serait-il de retour ? On peut le croire au vu du succès rencontré au printemps dernier par l'expositionLes Années Pop, au Centre Georges-Pompidou, à Paris, ou celui, plus récent, dePopstars, la nouvelle émission de télé-réalité de M6. Et que dire du battage intervenu fin novembre, avec le décès de George Harrison, l'un des quatre Beatles ?

->Mollah

La guerre en Afghanistan a remis au goût du jour ces chefs spirituels musulmans. Du même coup, l'expression « On n'est pas des mollahs » a supplanté, dans les conversations, le « On n'est pas des ayatollahs » utilisé depuis la révolution islamique iranienne.

->Crash ou e-krach

Entre les attentats américains, la baisse des Bourses mondiales et la mort des dotcoms, le mot a été décliné sur tous les tons et dans toutes ses formes en 2001. Malheureusement, pourrait-on ajouter. Espérons qu'il s'agira d'une mode temporaire.

->Aware

Quand on tape « aware » dans le moteur de recherche Google, la première réponse renvoie vers aware-wear, un site qui caricature Jean-Claude Van Damme. C'est dire l'importance de l'interview accordée par le comédien à une émission télévisée. Pendant plusieurs minutes, il tente d'expliquer ce que le mot signifie pour lui et pourquoi ceux qui ne sont pas « aware », c'est-à-dire au courant, en accord avec leur environnement, ne peuvent pas réussir. Un enregistrement qui a rapidement fait tache d'huile sur le Net.

Envoyer par mail un article

Vous êtes le maillon faible !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.