Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

NABAB N'AURA PAS LA VIE DE PACHA

04/01/2002

Les temps sont durs pour les banques à distance. En juillet 2001, eBanking, filiale du groupe belge Fortis, ferme ses portes. Trois mois après, c'est au tour de First-e, créée par Banque d'escompte et l'incubateur Enba. Dans le même temps, Banque directe (BNP Paribas), « l'ancêtre » de ce secteur, réduit ses investissements. La très médiatique Zebank, codétenue par Europatweb et Dexia, suscite aussi des interrogations sur sa pérennité. Le groupe britannique Egg regarderait le dossier.« Conquérir des clients sur le marché de la banque est très coûteux,commente Thierry Faulques, consultant chez Deloitte Consulting.Zebank doit pouvoir compter sur le soutien de ses actionnaires pour au moins cinq ans. »Les investissements risquent en effet d'être plus élevés que prévu. Les intervenants ont compris qu'une banque à distance devait cumuler les canaux pour rassurer les consommateurs. Internet et le téléphone ne suffisent pas. Il faut aussi créer des lieux de rencontre. ING Direct a ainsi ouvert ses « Cafés » et Nabab reçoit ses premiers clients dans un espace dédié.

Envoyer par mail un article

NABAB N'AURA PAS LA VIE DE PACHA

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.