Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

FCB France

19/04/2002

(36,92 millions d'euros)

Philippe Gaumont n'est pas mécontent.« Globalement, une croissance de 4,3 %, c'est bien, même si l'année précédente, la marge brute avait connu une progression à deux chiffres »,se félicite le président de FCB France. Cette année a vu le développement de grands clients comme Nivea, Ferrero, SC Johnson ou le Crédit agricole, et le gain de budgets comme Boeing et le Centre Georges Pompidou. Même si l'agence déplore la perte de Tropicana.

Côté Internet, FCB Netbrand, créée en janvier 2000 et dirigée par Guillaume Pannaud et Thomas Stern, s'est illustrée avec les campagnes Multimania, Tiscali et Scoot avant de changer de nom en 2001 pour s'appeler FCB Offshore. Une manière d'évoquer son nouveau positionnement, tourné cette fois vers les annonceurs traditionnels plus que les acteurs d'Internet, affaiblis ou disparus.

« Mais c'est grâce au hors-médias que nous avons renforcé notre croissance »,analyse Philippe Gaumont. FCB 20-80, élue agence de marketing relationnel de l'année, a séduit de nouveaux clients comme Samsung ou Maeva Loisirs. L'agence de gestion de base de données Dimension 4 a augmenté sa marge brute de 20 % grâce à France Télécom ou Suzuki. Enfin, Acam, agence spécialisée dans la communication publicitaire de proximité, a embauché quinze personnes en 2001.

L'année 2002 voit la même volonté de renforcer l'expertise hors-médias, puisque le groupe souhaite acquérir une agence de marketing opérationnel. Enfin, une restructuration de l'agence FCB est également au programme. Elle devrait notamment concerner la création, suite au départ du team formé par Anne-Cécile Tauleigne et Thierry Vince.

Envoyer par mail un article

FCB France

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.