Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

11- HR Gardens (18,69 millions d'euros)

28/06/2002

L'année 2001 a été rude pour HR Gardens. Le pôle Communication en ressources humaines du groupe Havas, né en octobre 2001 du regroupement d'Euro RSCG Futurs et de The Link, enregistre une baisse pro forma de 14,5 % de sa marge brute. Une quarantaine de salariés ont fait les frais d'un plan social.« Les grands comptes français ont limité leurs investissements,constate Thierry Happe, président du groupe.La tendance est identique à l'international, où nous réalisons 75 % de notre activité. Il n'y a vraiment qu'en Chine où 2002 a démarré sur les chapeaux de roue. »

Le management a dû s'adapter à cette nouvelle donne. Si Thierry Happe est resté à la tête du groupe, Jacques Galliari (ex-DG d'Euro RSCG Futurs) a pris la présidence de HR Gardens France. La démission, en mars 2002, de Michel Beyne, directeur de création d'Euro RSCG Futurs, a entraîné la nomination à ce poste de Sylvain Louradour (ex-responsable du planning stratégique). Au final, HR Gardens France est articulée en trois unités : Communication, dirigée par Jacques Galliari, Events&Sourcing (Salons de recrutement), pilotée par Derek Rohde, et Search&Selection (Recherche de candidats), placée sous la responsabilité d'Anne-Marie Ronayne.

Thierry Happe ne met en avant qu'un seul gain de budget, Vivarte (ex-André), qui s'ajoute aux clients traditionnels du groupe : France Télécom, Microsoft et Lagardère. À l'étranger, le groupe HR Gardens, dont la marque a été reprise par toutes les filiales, n'a conservé qu'une seule enseigne locale : Riley, en Grande-Bretagne.

Envoyer par mail un article

11- HR Gardens (18,69 millions d'euros)

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.