Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Dix lieux délire

13/09/2002

Quand on organise un événement, trouver un lieu original, c'est déjà la moitié du chemin parcouru. Bien sûr, les professionnels préfèrent garder leurs découvertes pour leurs clients plutôt que d'en faire la publicité... Stratégies est tout de même parvenu à dénicher quelques lieux particulièrement originaux. Florilège.

L'hôtel Burj al Arab (Dubaï)

Rien de plus banal que d'organiser un événement dans un hôtel ou un palace. Sauf à Dubaï, où se dresse le Burj al Arab, le plus grand hôtel du monde ! L'édifice en forme de voile, haut de 321mètres (plus que la tour Eiffel), se dresse sur une île artificielle et domine ainsi le golfe Persique. Côté hébergement, l'endroit compte 202chambres, allant de la « petite » suite (en duplex) de 170 m2 à la grande suite de 780 m2 avec vue sur la mer. Bien entendu, toutes sont équipées d'ordinateurs portables avec accès Internet, de téléviseurs à écrans plasma, etc. Côté travail, les grandes suites, qui couvrent chacune la superficie d'un étage, sont pourvues d'un cinéma privé, de salles de réunion et même de cabines d'essayage... Et si cela ne suffit pas, une salle de bal et une série de salles de conférences suréquipées ont été prévues. À cela s'ajoutent quelques spécificités qui peuvent donner à un simple séjour une dimension originale, comme le restaurant panoramique suspendu à 200mètres au-dessus du golfe Persique ou le restaurant de fruits de mer situé sous la mer et auquel on accède en sous-marin. Parmi les derniers utilisateurs français du lieu, la société de gestion de patrimoine UFG.

Les trains spéciaux de la SNCF (France)

Vous ne susciterez jamais d'intérêt autour de vous en racontant que vous avez pris le train ! En revanche, les regards changeront peut-être si vous prétendez y avoir organisé votre conférence, une avant-première de cinéma ou une soirée dansante. Pour répondre aux demandes des entreprises en matière d'événementiel, la SNCF a conçu plusieurs voitures « spéciales ». La Club34, un wagon modulable en buffet ou en salle de réunion pour trente-quatre personnes, peut être ajoutée à des voitures classiques ou Croisière. Il en va de même pour la voiture Cinéma ou la voiture Discothèque dont l'espace comprend un bar, un salon et une piste de danse pour une quarantaine de personnes. Dans la liste des adeptes de ces voitures spéciales, on recense, entre autres, La Poste, la Société générale et le groupe PPR. Pour les nostalgiques du rail, du vrai, du vieux, la Compagnie de l'Orient-Express propose aussi une voiture Séminaire pour vingt-deux personnes. En plus des trains, la SNCF et la RATP offrent la possibilité de privatiser un quai, un hall ou même une gare entière.

Le palais Blanc de Livadija, Yalta (Ukraine)

Plusieurs raisons font du palais Blanc un lieu original. D'abord, il est près de Yalta, une ville que tout le monde connaît pour la conférence internationale portant son nom mais que personne ne peut situer sur une carte. Pour information, elle se trouve en Ukraine, plus précisément en Crimée, au bord de la mer Noire. Yalta est la station balnéaire la plus chic de l'ex-URSS. Or, c'est justement dans le palais Blanc que les Alliés signèrent en 1945 les fameux accords aux termes desquels ils se « partagèrent » le monde. Mais le lieu n'a pas attendu la fin de la guerre pour s'imprégner d'histoire. L'édifice, construit en 1911, était aussi la résidence d'été des tsars russes. Organiser son événement dans ce palais Blanc, où se mêlent les architectures gothique, Renaissance et Empire, ou mieux encore dans la salle blanche (celle des signatures), c'est lui donner une dimension historique et permettre aux invités de briller en société dès leur retour! C'est ce que fit récemment un établissement financier français en y recevant des investisseurs.

L'hôpital des Chevaliers de l'Ordre de Malte (Île de Malte)

Le seul nom du lieu en dit long sur ses références historiques et mystiques. L'endroit offre une architecture monumentale, dont une salle des malades de 165 mètres de long.« C'est un lieu unique, plein de noblesse et de majesté, un grand et bel espace auquel on n'est pas habitué »,reconnaît Jean-François Baudrais, vice-président marketing de Toshiba, pourtant rompu aux opérations haut de gamme. L'entreprise y a organisé sa convention annuelle pour ses distributeurs de la branche bureautique.« Nous recherchons toujours des lieux dans lesquels nos invités n'auraient pas eu l'occasion de se rendre pour leur offrir un dîner de gala. Nous avons dressé dans la grande salle une table présidentielle de près de soixante mètres de long pour recevoir nos cent invités. Nous nous sommes contentés d'éclairer la table avec des chandelles car le lieu se suffit à lui-même et n'a pas besoin d'être mis en valeur. Aucun autre endroit n'aurait pu donner une telle force à notre opération »,raconte Jean-François Baudrais.

L'hôtel de Glace, Québec (Canada)

À vingt-cinq minutes de Québec, l'hôtel de Glace est, comme son nom l'indique, entièrement fait de glace (350 tonnes) mais aussi de neige (11 000tonnes). Chaque année, le bâtiment, qui a récemment servi à la marque d'oeufs Matines pour un événement maison, est reconstruit en décembre pour être exploité de janvier à mars. En 2002, sa superficie a doublé pour atteindre plus de 3 000 m2, avec 31chambres et suites pouvant héberger 76personnes, et une capacité d'accueil de 600personnes pour des événements. L'endroit dispose de salles voûtées, de deux galeries d'art (sculptures de glace), d'un cinéma, d'un bar Absolut et d'une chapelle -le tout de glace-, ainsi que d'un practice de golf hivernal, d'un spa avec bain de neige et d'une patinoire. À l'intérieur, il fait « bon », entre - 2°C et - 6°C : c'est à peu près trente degrés de plus qu'à l'extérieur ! Pour réchauffer l'atmosphère, les propriétaires complètent le mobilier de glace par quelques accessoires comme des peaux de bêtes ou des sacs de couchage. Le lieu, inauguré en 2000, n'est plus tout à fait unique, puisqu'un autre hôtel de glace a ouvert ses portes en Scandinavie.

La casbah de Dar Ahlam, palmeraie de Skoura (Maroc)

L'originalité d'un lieu réside dans sa nouveauté, mais aussi dans ce que l'on peut y faire. Il y a un peu plus d'un an, l'agence de création d'événements Lever de rideau a créé son propre lieu dans le désert du sud marocain, au coeur de la palmeraie de Skoura, au pied des montagnes de l'Atlas. La casbah de Dar Ahlam, également appelée Maison des rêves, ressemble à d'autres casbahs, à ceci près que toutes les prestations proposées dans le lieu sont réalisables sans limites. Une fois réglé le ticket d'entrée (350 euros par personne et par jour), les pensionnaires, logés dans l'une des huit suites ou l'un des trois appartements, deviennent des rois et n'ont plus rien à débourser, quoi qu'ils demandent. Une formule « tout compris » version très haut de gamme autorise le client à travailler, manger (les menus sont élaborés par Pierre et Frédérick Hermé), dormir ou se détendre où et quand il le souhaite dans un cadre exceptionnel scénographié, décoré et accessoirisé différemment le jour et la nuit, mais aussi selon les saisons. Ici, pas un son (même lointain), pas une odeur, pas une lumière (même discrète) n'est le fruit du hasard.

Le palais Bulles, Côte d'Azur (France)

Vous rêvez d'organiser un événement dans la maison des Barbapapas ou sur la célèbre base Alpha de la série culteCosmos 1999 ?Rendez-vous au palais Bulles, dans le village de Théoule-sur-mer, sur la Côte d'Azur. Cette résidence futuriste, propriété du couturier Pierre Cardin, a été conçue par l'architecte Antti Lovag. Du sol au plafond, tout est ondulant et sphérique. Le lieu hors norme de 1 200 m2 habitables se compose d'un amphithéâtre de cinq cents places ouvert sur une scène de 370 m2, d'une salle de réception de 500 m2 pouvant accueillir jusqu'à trois cent cinquante personnes assises, d'un salon panoramique et de dix suites décorées par des artistes contemporains (Patrice Breteau, Jérôme Tisserand, Gérard le Cloarec...). L'ensemble s'étend sur un parc de 8 500 m2 où se côtoient jardins, terrasses, bassins et piscines. Le tout dominant la mer et la baie de Cannes. Ce cadre atypique a déjà attiré l'attention de nombreuses entreprises parmi lesquelles Renault, Lego, MTV, Microsoft et Canal+.

Le château de Berne, Provence (France)

La France ne manque pas de domaines viticoles, mais tous ne proposent pas le même niveau de prestations, le même cadre ou la même authenticité. Peu connu des entreprises, le château de Berne, avec ses 550 hectares de bois et de vignes dans l'arrière-pays de la Côte d'Azur, se situe entre la Méditerranée et les gorges du Verdon. En plus d'une hôtellerie 4 étoiles et d'espaces de réception « classiques », de salles et de terrasses de style provençal, le lieu donne aux organisateurs d'événements la possibilité de tenir leurs réunions dans l'ancienne cave du domaine qui abrite aussi la Salle des Vendanges et un ancien chai de vinification aux vitraux gothiques. Ce cadre authentique, sonorisé par de vraies cigales, est équipé confortablement, mais aussi des matériels et des technologies les plus modernes... Autant d'arguments discrets, mais apparemment très convaincants auprès de grandes marques pour leurs opérations en direction de populations réputées difficilement impressionnables. Parmi elles, Ferrari, Porsche, Audi/Volkswagen, sans oublier L'Oréal ou Bouygues, y ont déjà séjourné pour des présentations de produits à la presse et des séminaires de direction.

Le croiseur Aurore, Saint-Pétersbourg (Russie)

Ce navire est à Saint-Pétersbourg ce que l'Arc de triomphe est à Paris »,résume Dominique Plaissetty, président de Prexo, agence de tourisme d'affaires et d'incentive. L'Auroreest un croiseur construit au début du XXe siècle. Comme tous les navires de guerre, il est grand, gris, tout de tôle revêtu... Son originalité est avant tout historique, indépendamment du fait qu'il n'est pas banal de recevoir des invités ou des participants à un séminaire dans un tel bâtiment. Dans la nuit du 25 octobre 1917, son coup de canon lança l'attaque du palais d'Hiver, marquant dans la foulée le premier jour de l'insurrection armée qui conduisit à la chute des tsars. Après avoir servi pendant la dernière guerre mondiale, le croiseur est devenu un monument historique flottant, ouvert au public et aux entreprises qui peuvent en utiliser les espaces (carré des officiers, de l'amiral, ponts) et les installations pour recevoir leurs invités à dîner dans un cadre hors du commun. Sur le même principe, d'autres navires, comme leBelem,sont également privatisables.

Le siège de la DG Bank, Berlin (Allemagne)

En 1997, la DG Bank confiait à l'architecte américain Franck Owen Gehry la réalisation de son nouveau siège à Berlin. Trois ans plus tard, l'entreprise prenait possession des lieux, situés porte de Brandebourg, face à l'ambassade de France et à deux pas de la future ambassade des États-Unis.« De l'extérieur, le bâtiment ressemble à un cube duquel sort, par le toit, une forme ressemblant à un corps de baleine fait de verre et d'acier »,décrit Jean-Philippe Parquet, responsable de projet au Public Système, qui a utilisé le lieu pour son client Renault. L'intérieur ne laisse aucun doute : il ne s'agit pas d'une baleine, mais d'un geste architectural, un gigantesque toit de verre illuminant un immense hall. Les parois du cube abritent les bureaux de la banque, le coeur du bâtiment est occupé par une autre structure ultramoderne, un centre de conférences pouvant accueillir une cinquantaine de personnes et un espace disponible pour un dîner de cent personnes au sous-sol.« Nous avons utilisé ce lieu en juin 2001 pour le briefing des journalistes lors des essais presse que nous avions mis en place pour l'Avantime. Seul bémol, ce lieu n'est pas facilement privatisable, puisqu'il est composé de bureaux en activité le jour »,précise Jean-Philippe Parquet.Géraud Coudon

Envoyer par mail un article

Dix lieux délire

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.