Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

Éric Dadian : « Il y aura peu de fermetures de centres d'appels en France »

27/09/2002

Éric Dadian, président de l'Association française des centres de relation clientèle (AFRC), donne son point de vue sur les implantations de centres d'appels dans les pays en voie de développement.

De plus en plus d'appels sont sous-traités à l'étranger pour des raisons de coûts. Êtes-vous étonné de cette évolution ?

Éric Dadian.Pas du tout. Nous sommes en période de crise et les annonceurs tentent de réduire les coûts. C'est particulièrement vrai pour les opérateurs télécoms, qui sont de gros donneurs d'ordres.

Cela menace-t-il l'emploi du secteur en France ?

E.D.Il n'y aura pas de fermetures de centres d'appels en France, sauf éventuellement en Ile-de-France. Mais ce n'est pas nouveau, les régions attirent depuis déjà quelques années les investisseurs, car le prix du mètre carré est trop élevé sur Paris. La délocalisation restera limitée en raison des décalages culturels et ne prendra pas l'ampleur qu'elle a eue dans le textile.

Quelles sont les actions de l'AFRC en direction des pays qui découvrent le marketing téléphonique ?

E.D.Nous créons en ce moment une association marocaine de la relation client qui devra relayer notre code de déontologie.

Entretien : M.N.

Envoyer par mail un article

Éric Dadian : « Il y aura peu de fermetures de centres d'appels en France »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.