Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

MANAGEMENT

Daniel Cukierman prend du galon

11/10/2002

Quand il voyage, Daniel Cukierman préfère lire des romans plutôt que potasser ses dossiers ou surveiller ses e-mails. Ce goût pour les livres, le PDG de France Rail Publicité va pouvoir l'assouvir davantage encore ces prochains mois au gré de ses voyages en avion. Il vient de voir ses responsabilités élargies au sein du groupe Clear Channel : déjà en charge de l'activité « publicité transport » pour l'international, il hérite du management, toutes activités d'affichage confondues, de trois pays à potentiel : la Corée, la Grèce et l'Inde. À New Dehli, un appel d'offres est en cours pour la concession du futur métro, dont la première ligne doit être mise en service dans quelques semaines. Certains « affichologues » en sont convaincus : cette promotion signifie que Daniel Cukierman est « testé » par ses patrons de Londres. En lui confiant la direction de trois pays, Coline McConville et Roger Parry, respectivement chief operating officer et chief executive officer de Clear Channel International Outdoor, chercheraient à vérifier si le développeur qu'est Daniel Cukierman se révèle aussi bon gestionnaire. L'intéressé sait qu'il a une carte à jouer au sein de Clear Channel.« Si ce test est positif, sa carrière peut prendre un tour différent »,assure un spécialiste. Avec à la clé, peut-être, la succession de Jacques Machurot, président de Clear Channel en France et en Europe du Sud. Assurément, Daniel Cukierman, cinquante-six ans, ancien maoïste et professeur d'économie devenu inspecteur des finances sur le tard, se verrait bien dans le fauteuil du « parrain » de l'affichage français. À soixante et un ans, Jacques Machurot a pris du champ, ces derniers mois, avec la gestion quotidienne, se focalisant sur le développement, la stratégie et les relations avec l'actionnaire américain, la famille Mays, à San Antonio (Texas).« Tout cela ressemble un peu à une préretraite,note un observateur.Il partage son temps entre ses activités professionnelles, sa maison du Luberon et... la fréquentation des grandes tables parisiennes. »Sans en faire un tabou, l'intéressé assure que la question de sa succession ne se pose pas aujourd'hui.« Je joue mon rôle de président, je laisse la gestion aux responsables des business units »,affirme-t-il. En chef d'entreprise avisé, il a bien entendu préparé le terrain... mais n'en dira pas plus.

Olivier Mongeau

Envoyer par mail un article

Daniel Cukierman prend du galon

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W