Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN

Roche-Bobois : Paris plaque tournante

18/10/2002

Antoine Choque a le sourire. Le directeur de création du Nouvel Eldorado, l'oeil de Roche-Bobois depuis six ans, tient enfin son premier film pour ce client. L'histoire mérite le détour. Au départ, la demande émanait des franchisés américains de cette enseigne de mobilier contemporain présente dans 30 pays avec 205 magasins (dont 90 en France). Alors que Roche-Bobois n'avait toujours communiqué qu'en presse et affichage, ces derniers, voulant profiter des facilités d'accès aux chaînes locales, décidaient de produire leur propre film. Mais chez Roche-Bobois, toute la communication est centralisée depuis Paris. Du pin's parlant au kit de soldes ou d'inauguration, en passant par les catalogues, les brochures et autres annonces presse, Antoine Choque veille à tout.« Notre clientèle voyage beaucoup,explique François Roche, directeur général de Roche-Bobois International et président du directoire du holding.Il est important que notre image soit la plus homogène possible dans le monde entier, d'où ce système centralisé. C'est d'ailleurs ce qu'on vend aux franchisés : l'accès à la marque et à une collection exclusive, mais aussi à un code de communication. »Le créatif, qui proposait depuis longtemps à la marque de produire un film, saute sur l'occasion et reprend à son compte la demande américaine. Le spot, réalisé par Wilfrid Buch (Cake Films), a été tourné à Paris par ses soins avant d'être réexporté aux États-Unis. Dans la foulée, d'autres pays ont voulu profiter de l'aubaine. Après un premier passage à Boston fin août, le spot, qui imagine un Paris aussi beau à l'extérieur que dans un intérieur meublé par Roche-Bobois, devrait bientôt être diffusé à Moscou, en Suisse, en Corée... Les franchisés, qui consacrent 5 % de leur chiffre d'affaires à la communication, prennent en charge l'achat d'espace et participent aussi aux coûts de fabrication. Le budget du film a donc été mutualisé entre eux. Aujourd'hui, Roche-Bobois, qui plafonne en France, joue à fond la carte de l'international : 45 % de son chiffre d'affaires (300 millions d'euros) y est réalisé. Cette année, François Roche aura inauguré vingt nouveaux magasins à l'étranger, dont le dernier en Arabie Saoudite.« À Riyad, j'ai vu des gens qui étaient déjà des clients à Londres ou à Washington,indique-t-il.Notre système marche parce que nous nous adressons à une frange de la clientèle qui est la plus internationale dans ses goûts. Évidemment, si nous fabriquions du rustique, où les goûts sont beaucoup plus différenciés, ce serait plus dur... »

Vincent-Xavier Morvan

Envoyer par mail un article

Roche-Bobois : Paris plaque tournante

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.