Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

COMMUNICATION PUBLIQUE

La fin d'un complexe

01/11/2002

À en croire les professionnels, la communication dans les collectivités territoriales n'est plus un métier de « faiseurs de plaquettes ». Ainsi, à Bordeaux, Benoît Parayre, directeur de la communication de la ville, est catégorique :« Dans le public comme dans le privé, le métier de la communication est le même. Les formes peuvent changer, les cibles et les contextes aussi, mais les outils restent identiques. Nous gagnerions tous à rapprocher ces deux mondes. »Pour Xavier Tracou, directeur de la communication de la ville de Boulogne-Billancourt, le pas a déjà été franchi :« L'inspiration entre la communication d'entreprise et celle des collectivités est à double sens. La communication citoyenne utilisée par des sociétés comme TotalFinaElf ou Danone reprend les méthodes des collectivités territoriales. »

être inventif avec un budget réduit

Des différences existent pourtant bel et bien. Le « client », c'est-à-dire l'administré, ne change pas de collectivité aussi facilement que d'entreprise ou de marque. En revanche, il a l'occasion, à échéance régulière, de sanctionner directement le « patron » (l'élu) en fonction de sa politique. Les moyens financiers diffèrent également. Le budget de communication de la ville de Bordeaux ne dépasse pas 1,2 million d'euros. Mieux vaut être inventif.« Le fait de travailler avec l'argent public nous oblige aussi à être beaucoup plus rigoureux dans les informations que nous diffusons. À la moindre erreur, le citoyen peut y voir une intervention politique »,ajoute Xavier Tracou. Pour Benoît Parayre,« les priorités à Bordeaux sont d'accompagner la transformation urbaine, d'en informer les habitants et de montrer à l'extérieur le potentiel de la ville. »

Pour cela, son service de communication est organisé par métiers, comme une petite agence de communication, autour de cinq pôles. Le tout fonctionne avec un peu plus d'une quinzaine de personnes.« Nous essayons de développer le sentiment d'intérêt général et l'expression par le vote,explique Benoît Parayre. C'est un véritable défi de communication qui n'a pas sa place dans les entreprises privées. »En somme, si communication d'entreprise et communication publique se rejoignent sur le terrain du professionnalisme, elles restent cependant soumises à des logiques totalement différentes.

C.K.

Envoyer par mail un article

La fin d'un complexe

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.