Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Grand Prix de la communication institutionnelle

La route en toute transparence

13/12/2002

Pour sa première campagne d'image, le groupe de BTP Eurovia, filiale de Vinci, s'est offert un film inattendu, à la fois poétique et réaliste, signé BETC Euro RSCG.

Imaginez-vous couché sur un travelling circulant en dessous d'une chaussée transparente. Une vision du monde surprenante, depuis laquelle on voit deux écoliers renverser un chariot de pommes, un homme héler un taxi, des cyclistes circuler sur une route champêtre, etc.

Ce film au traitement à la fois poétique et réaliste, signé BETC Euro RSCG, a été réalisé par Antony Atanasio (Première Heure) pour le compte d'Eurovia. Un traitement plutôt inattendu pour un groupe de BTP. Issue du rapprochement de plusieurs sociétés, et notamment de la reprise en 2000 de Jean Lefebvre (groupe GTM), Eurovia est une marque nouvelle.« Notre priorité était d'accroître la notoriété du nom de l'entreprise, qui n'est pas à la hauteur de sa taille et de sa place sur le marché »,explique Valérie Schajer, directrice de la communication d'Eurovia.

Pour sa première prise de parole institutionnelle, le groupe a souhaité sortir de la perception réductrice et négative de son activité, trop souvent soupçonnée de pollution et d'atteinte à l'environnement. Il a plutôt voulu souligner ses atouts, comme ses efforts en matière d'aménagement urbain, de sécurité et de recyclage des déchets.« En regardant la route d'en dessous, on permet au public de sortir de la vision stéréotypée et banalisée du ruban de bitume noir »,note Stéphane Xiberras, directeur de création chez BETC Euro RSCG.

Techniquement, la réalisation du film - qui n'a pas été tourné en 3D pour des raisons de temps - a nécessité d'énormes moyens : un échafaudage de 30tonnes, quinze plaques de verre de 18 m sur 6 m, un « cyclo » (fond de couleur) de 30mètres de haut, etc.

Un résultat surprenant pour un budget total de 3,3 millions d'euros, dont 950 000 euros pour la seule production. Diffusé en juin, puis en septembre 2002,« ce film a déjà reçu un excellent accueil en interne, mais aussi auprès de nos clients, notamment les collectivités locales »,assure Valérie Schajer.

Envoyer par mail un article

La route en toute transparence

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies