Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CHAÎNES SPORTIVES

Sport+ déboule en force

21/03/2003

Sport+ fait une entrée fracassante dans le classement Ipsos-Stratégiesdes chaînes thématiques. La chaîne sportive, lancée le 28 octobre 2002, est citée spontanément par 5 % des personnes interrogées et par 7 % des abonnés au câble et au satellite. Elle s'impose également auprès de ceux qui envisagent de s'abonner (7 % de citations). Une réelle satisfaction pour son président, Michel Denisot, sensible comme tout sportif à« la vérité du tableau d'affichage ». Selon lui, le sportif est le téléspectateur le plus fidèle qui soit.« La vraie force de la chaîne, c'est d'abord son contenu, axé sur le direct, toujours le direct »,estime-t-il. De fait, sur les dix-huit heures d'antenne quotidiennes, on compte très peu de rediffusions, et priorité est donnée à l'événement.« Le week-end, Sport + c'est Divorce Channel,plaisante Michel Denisot.Cela commence à 14 heures le samedi et ne s'arrête que le dimanche soir. »

Le maillon manquant de la galaxie Canal +

Chaîne multisport, Sport+ s'intéresse à quelque soixante-huit disciplines, du football au rugby, du handball au basket, en passant par le tennis, le golf, le ski, le hockey sur glace, la voile, l'escrime, le cyclisme, les arts martiaux, la pétanque, etc. Le football reste l'épine dorsale de la grille, notamment le week-end, avec la retransmission en direct des matchs des championnats anglais, italien, espagnol et même argentin. Mais la richesse de Sport +, c'est aussi son catalogue, construit notamment grâce aux droits de feue Pathé Sport, rachetée au printemps 2002 et dont l'équipe a rejoint le pôle sport de Canal+. Dirigée par Michel Denisot, cette rédaction commune, forte de 120personnes dont 80 journalistes, alimente tout à la fois Sport+ et Canal+. Conçue à l'origine comme le« maillon manquant de la galaxie Canal+ », la nouvelle marque, détenue à 100 % par Canal +, n'a pas déshabillé la chaîne cryptée : elle se veut complémentaire dans la programmation, même si la chaîne mère touche elle aussi un public de passionnés du sport. Les droits sont quant à eux partagés à parité au sein d'une centrale d'achat unique. Ce qui permet à Sport+ de s'imposer, malgré un budget annuel limité à 35 millions d'euros.

Partie intégrante de l'offre de base de CanalSatellite et proposée par Canal+ comme chaîne bonus pour la future télévision numérique terrestre, Sport+ touche aujourd'hui près de 2,5 millions d'abonnés. La chaîne a également fait une entrée remarquée sur son univers, avec 0,5 % de part d'audience selon l'étude MédiaCabSat publiée le 11 mars. Mais son succès ne menace pas encore Eurosport - d'où est issu Bruno Poulain, l'actuel directeur général et directeur des programmes de Sport + -, leader incontesté du classement depuis plusieurs années. Cependant, à terme, sa suprématie pourrait bien être écornée.« Le duo Canal + et Sport + a une puissance dix fois supérieure à celle du couple TF1-Eurosport, parce que Sport+ est une chaîne 100 % française et peut donc se développer plus vite, ayant moins de contraintes sur les droits »,affirme Michel Denisot. À tel point qu'elle pourrait prochainement avoir une petite soeur.« Nous allons peut-être lancer une autre chaîne sportive »,révèle-t-il.

M. M.

Envoyer par mail un article

Sport+ déboule en force

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.