Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Tout est com'guides

HIP HIP HIP HÔTELS

28/03/2003

Avec sa collection de guides Hip Hotels, l'écrivain globe-trotter Herbert Ypma a réussi le tour de force de créer à la fois une marque et une nouvelle façon de voyager.

Si vous recherchez un hôtel à Sydney qui ne ressemble pas à celui dans lequel vous êtes descendu la semaine précédente à San Francisco, adressez-vous à un homme : Herbert Ypma. Cet écrivain néerlandais, qui a vécu, notamment, aux états-Unis, en Australie et en France, est l'auteur d'une nouvelle collection de guides touristiques que l'on s'arrache : la série des Hip Hotels. Ces guides, à mi-chemin entre le carnet de voyage, la revue de design, et unGuide du routardbranché, identifient les hôtels les plus originaux au monde. Ils constituent une alternative rafraîchissante aux guides classiques, qui consacrent souvent plus de place à l'histoire ou à d'obscures coutumes locales qu'à l'hébergement proprement dit.

« L'idée m'est venue de ma propre expérience », raconte Herbert Ypma, qui a longtemps sillonné le monde pour écrire des articles sur le design d'intérieur.« J'étais à Mexico muni d'une édition duLonely Planetou duRough Guideet les hôtels généralement dépeints en trois mots comme " historiques avec beaucoup de caractère " se révélaient, à l'usage, des hôtels tombant en ruine sans serviette propre ! Pour moi, l'hôtel n'est pas seulement un lieu où l'on dort. Il est partie intégrante du voyage ».

Herbert s'est donc mis en quête d'hôtels confortables - parfois même un tantinet luxueux - mais surtout avec une touche d'originalité, de glamour, et le détail qui les rend unique. À Paris, par exemple, il a jeté son dévolu sur L'Hôtel, où l'on trouve une chambre toute entière tapissée en fausse peau de léopard. En Tunisie, il a sélectionné le Pansea Ksar Ghilane, avec ses tentes géantes dressées au beau milieu du désert.

Herbert a commencé par tester son idée auprès des éditeurs en 1991, mais il n'a pas trouvé preneur. Ce n'est que huit ans plus tard, quand ses ouvrages sur le design international sont devenus des best-sellers, qu'il a finalement réussi à vendre l'idée à l'éditeur britannique Thames&Hudson.Hip Hotels Cityfut d'emblée un succès, de même que le suivant,Hip Hotels Escape, un guide qui vous aide ni plus ni moins à trouver le paradis sur terre ! Une édition sur la France, l'Italie, les hôtels bon marché et, plus récemment, les stations de sport d'hiver ont complété la collection.Hip Hotels USAdevrait sortir l'été prochain.

Herbert Ypma a la maîtrise totale de sa collection. Il écrit les textes, prend toutes les photos, supervise la maquette et la couverture. Il voit lesHip Hotelscomme une marque et cela l'ennuie un peu qu'Hachette, son éditeur en France, ait choisi de ne pas conserver le titre anglais. En effet,Hip Hotelsa été rebaptiséHôtels extraordinaires.« Je n'ai pas abandonné l'idée de convaincre l'éditeur de revenir au titre et au format original »,confie-t-il.

D'un naturel plutôt nomade, Herbert Ypma, la quarantaine, semble avoir déjà vécu plusieurs vies. Jusqu'à trente ans, il a passé l'essentiel de son temps à faire de la planche à voile en Australie. Cela l'a conduit à s'intéresser au design des planches puis à monter une petite affaire dans l'ameublement. De fil en aiguille, il est devenu consultant en décoration intérieure. Ce activité - qui consiste notamment à déjeuner avec de nombreux architectes - l'a conduit à lancer la revueInterior Architecture,un magazine qui a comblé une niche sur le marché australien. Cette publication est rapidement devenue culte sur tous les continents.

Toujours en mouvement, Herbert Ypma, sa femme et son petit garçon viennent à peine de s'installer à Paris, ce qui devrait donner quelques sueurs froides aux hôteliers de la capitale. Même s'il se voit comme un découvreur plutôt que comme un critique.« J'ai tout un réseau d'architectes et d'informateurs qui me donnent des tuyaux sur les lieux intéressants mais, en règle générale, je prends plutôt mon baluchon pour dénicher les bons endroits moi-même,précise-t-il.Je cherche l'originalité et le style, ce qui ne veut pas forcément dire les hôtels les plus chers ».Il est également persuadé, non sans raison, qu'il contribue à élever les standards de l'hébergement dans le monde. De fait, certains des hôtels qui figurent dans ses guides ont rencontré un tel succès que leur propriétaire a dû les agrandir, voire ouvrir de nouveaux lieux. D'autres ont trouvé dans ses guides une source d'inspiration. Avec une telle réussite, aurait-il l'intention de se diversifier en s'intéressant aux cafés ?«Je ne crois pas. Il y a tant d'hôtels dans le monde que le filon n'est pas prêt de s'épuiser.»

Envoyer par mail un article

HIP HIP HIP HÔTELS

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.