Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CPP Groupe

18/04/2003

Les années se suivent et se ressemblent. Comme en 2001, CPP Groupe a enregistré l'an dernier une stabilisation de sa marge brute, à 16,35 millions d'euros, avec 98 salariés. Si le groupe n'a pas subi de désaffection notable, certains clients ont toutefois sensiblement diminué, voire stoppé leurs investissements en communication. C'est le cas notamment de Pulco et du champagne Mercier. Côté nouveaux clients, il a fallu attendre la fin de l'année pour enregistrer un regain d'activité. La région Franche Comté a reconduit son budget. L'agence a également engrangé les huiles Elf Renault, les peintures Gauthier, Pâturages de France (une marque d'Intermarché), Pechiney Emballage, un produit fongicide du groupe Bayer et le programme de communication de l'agglomération de communes du Haut Val-de-Marne. Ce dernier gain confirme la forte présence du groupe sur le marché des collectivités locales, un secteur qui représente 15 % de son activité, avec pour clients les villes de Dreux, Châlons-en-Champagne, Écully et Le Havre.

« L'année 2003 s'annonce meilleure que la précédente »,assure Yves Créhalet, président associé de CPP Groupe, qui affiche deux nouveaux gains significatifs : le budget édition de la Maison de la France et un budget encore confidentiel au sein du groupe TotalFinaElf. Sans compter« trois grosses consultations en cours dans le secteur alimentaire »,glisse-t-il. En termes d'offre, le groupe CPP compte développer cette année, via une acquisition, son activité étude autour de Dorset, autre filiale de sa maison mère, Turenne Investissement. Dans ce domaine, un accord à l'international avec le réseau Interpartners devrait aussi voir le jour cette année.

Envoyer par mail un article

CPP Groupe

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.