Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Devarrieuxvillaret

18/04/2003

Vue par les responsables de l'agence Devarrieuxvillaret, l'année 2002 restera celle d'une« réelle perte de confiance de certains annonceurs envers les agences de publicité ». « Certaines entreprises sont vraiment désorientées,souligne Benoit Devarrieux.Cela nous a d'ailleurs conduits à nous retirer de trois consultations, l'an dernier, pour ne pas participer à ce désordre. »

Comment répondre à ce « désarroi » des annonceurs ? Le « système Devarrieuxvillaret » commence à produire ses effets, assurent les dirigeants de l'agence. Autour de l'enseigne mère se sont développés des « filles » dans différents secteurs : Devil Studio (contenus), By (luxe), Les Fées existent (licensing), EHS (marketing relationnel) et Jeux&Industrie (les jeux comme technique d'animation pour les marques).« Ce ne sont pas simplement des filiales,explique Jean-Marc Benoit.Il s'agit d'un ensemble cohérent, d'un enrichissement réciproque. Ce système n'a rien à voir avec l'intégration telle que la pratiquent les réseaux internationaux et qui s'apparente, en réalité, à une simple extension de business. Nous revendiquons le fait d'être en mesure d'offrir une solution à un problème. »Et Benoit Devarrieux de noter :« Le développement de ces " autres métiers " rend encore plus nécessaire l'excellence créative de la publicité classique. »

Sur le plan du développement commercial, l'année 2002 a été plutôt calme pour Devarrieuxvillaret, avec le gain de quelques budgets de taille moyenne (comme Habitat ou des jeux de la Française des jeux) et sans perte de clients ni désinvestissement important de clients existants, comme cela avait pu être le cas en 2001 avec Alcatel.« Nous n'avons pas licencié, ce qui suffit à nous distinguer sur le marché, si j'en juge par le nombre de CV de grande qualité que nous recevons »,ajoute Jean-Pierre Villaret.

Envoyer par mail un article

Devarrieuxvillaret

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.