Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Lowe Alice

18/04/2003

S'il le pouvait, Philippe Bernard effacerait l'année 2002,« la plus dramatique de [son] existence de publicitaire ».Le 2 mai 2002, le président de Lowe Europe a aussi pris la présidence de Lowe France. Ce jour-là, à l'issue d'une AG extraordinaire, Nicolas Monnier et Dominique Imbault, fondateurs d'Alice et à la tête du groupe, étaient licenciés pour faute grave. Philippe Bernard affirme que« l'agence a été victime à la fois de ces deux personnes et de la déstabilisation liée à leur départ ».

Nombre de clients de l'agence ont résilié leur contrat : Bongrain, Leclerc Image, Toys "R" Us, Celio, etc. Une liste impressionnante même si, souligne Philippe Bernard,« 70 % du revenu du groupe sont liés à l'international ».En attendant, le président de Lowe France s'investit dans« la restructuration et le déploiement ».

Après les départs de deux directeurs généraux, François Lamotte (parti pour Callegari Berville Grey) et Élisabeth Coutureau (TBWA/Corporate), le management a été renforcé. Deux commerciaux, Sophia de Camas et Luc Spisser, sont montés en puissance aux côtés des trois directeurs généraux, François Banon, Dana Philp et Judy Jud. Philippe Vincent, ex-« general manager » de Lowe Europe, a été nommé vice-président en charge du commercial et du développement, et Christophe Abensour, ex-McCann, vice-président en charge du planning stratégique.

Envoyer par mail un article

Lowe Alice

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.