Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Prisma Presse : La contre-offensive

02/05/2003

AvecGéo Adoen septembre 2002 etShoppingce mois-ci, Prisma Presse renoue avec les lancements de titres. La dernière grande sortie du groupe, filiale de l'éditeur allemand Gruner + Jahr (Bertelsmann), remontait à septembre 1999 avecNational Geographic. « Nous avons encore trois ou quatre projets en élaboration,indique Axel Ganz, président-gérant de Prisma Presse.Nous ne désirons pas créer des magazines « me-too ». Il faut toujours apporter du nouveau sur le marché. Nos lancements auront quelque chose de plus. »Ces créations de titre arrivent après deux décisions importantes pour le groupe en 2002 : l'arrêt deWeb magazineet le changement de périodicité pourFemme,qui passe de mensuel à trimestriel.

Tous les changements qui verront le jour cette année tenteront également d'enrayer une baisse générale de la diffusion de quasiment tous les titres du groupe. La tendance est lourde. En 2002, Prisma Presse a encore perdu deux millions d'exemplaires. Cette baisse est continue et régulière depuis 1997. À ce moment-là, le groupe diffusait le nombre record de 295 millions de magazines. Aujourd'hui, il est tombé à 270 millions, soit une chute de 8,4 %. Du coup, l'an passé, Prisma Presse a vu sa part de marché publicitaire passer sous la barre des 10 %, contre 11,9 % quatre années auparavant.

En 2002, seuls trois titres ont vu leur diffusion progresser :Gala(+10,2 % de diffusion France payée),Ça m'intéresse(+9,5 %) etManagement(+9,2 %). Le bilan des navires-amiraux n'est pas brillant : stagnation pourTélé loisirs(-0,4 %) et fortes baisses pourFemme actuelle(-7,1 %) etPrima(-8,5 %). Pas de quoi, toutefois, affoler Axel Ganz :« Nous avons enrayé la baisse. Mais nous savons que nous devons travailler sur le secteur de la presse féminine. D'ailleurs,Primabénéficiera d'une nouvelle formule dès son numéro de juin. »Le magazine adoptera un nouveau logo et une ligne éditoriale redéfinie.« Il sera plus ouvert et perdra un peu son côté pratique d'origine »,explique Axel Ganz.Priman'avait jamais subi une aussi grande modification depuis son lancement en 1982.

Du côté des résultats financiers, Prisma Presse a enregistré un chiffre d'affaires brut de 531 millions d'euros en 2002, en progression de 1,3 %, et un résultat net de 46,2 millions, en recul de 7,1 %.« L'année 2002 est dans la lignée des précédentes,note Axel Ganz.Les résultats sont bons, notamment grâce à un ebitda stable. Nous allons renouer avec la croissance dans les mois qui viennent. En 2003, malgré une petite baisse en termes de recettes publicitaires, nous prévoyons un chiffre d'affaires stable ou légèrement positif. »

Envoyer par mail un article

Prisma Presse : La contre-offensive

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.