Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Everest

16/05/2003

L'année 2002 a réservé quelques mauvaises surprises à l'agence indépendante Everest. Les premiers mois ont plutôt été placés sous le signe de la croissance. Éric Mesnil, président de l'agence, a alors fortement investi dans le but de présenter à ses clients une offre globale et performante. Pour la compléter, Everest a acquis en janvier 2002 l'agence Tonicom, spécialisée dans le voyage événementiel. Les effectifs sont passés de 171 à 183 salariés et Everest en a profité pour se réorganiser en trois départements : relation client, projet et experts. En mai 2002, Éric Mesnil a créé avec l'université Paris Dauphine un laboratoire de recherche CRM afin de mieux cerner les attentes des clients B to B en matière de marketing relationnel. Tout s'annonçait donc pour le mieux, mais, en juin 2002, le marché a commencé à se retourner, pour stagner à partir de septembre. Face à cette nouvelle situation, Everest a davantage misé sur son réseau européen, en intégrant une agence espagnole et une agence américaine. Cela lui a permis de gagner le budget Pirelli. En France, elle compte parmi ses nouveaux clients le Crédit lyonnais, Gaz de France, CCF, Crédit immobilier de France et BNP Lease. Des gains qui permettent de combler en partie la perte de deux gros budgets : Gymnasium, pour cause de dépôt de bilan, et EDF, suite à une décision stratégique de la part de l'entreprise publique. Au final, la marge brute d'Everest est passée de 16,01 millions d'euros en 2001 à 15 millions en 2002. Du coup, l'agence a préféré garder pour des temps meilleurs son projet de fusion avec sa consoeur italienne Motoroli Mentali.

Envoyer par mail un article

Everest

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.