Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Rapp Collins

16/05/2003

Pour Rapp Collins, 2002 a rimé avec stabilité.« Dans une conjoncture difficile, nous avons tiré notre épingle du jeu en maintenant notre position »,affirme Pierre Désangles, directeur général de l'agence. La filiale du groupe DDB France a perdu certains clients (Sage, Bred, Serap), mais a compensé ces pertes par le gain, entre autres, de La Mutuelle des étudiants, de la Caisse des dépôts et consignations, de Princesse Tam Tam, du PMU et de la carte 26-59 ans de la SNCF. L'agence s'est aussi développée sur ses clients existants, notamment Bouygues Telecom, qui a lancé le téléphone i-mode fin 2002. L'année écoulée a également été l'occasion de développer les partenariats. L'agence a multiplié les ponts avec d'autres enseignes du groupe. Avec Piment (lire en page 61), filiale de DDB spécialisée en promotion (les deux enseignes ont travaillé pour Lacoste et Fnac Junior). Avec Tribal, l'agence interactive du groupe, rebaptisée Rapp Digital sans pour autant avoir été fusionnée avec Rapp. Enfin, avec Gecip, une filiale du groupe experte en bases de données, rachetée en 2001. En interne, Rapp Collins a par ailleurs l'ambition de créer des passerelles entre le pôle data, le planning stratégique et le département benchmarking de l'agence. Ces trois expertises seront prochainement réunies sous un même pôle.

Envoyer par mail un article

Rapp Collins

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies