Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ÉVÉNEMENTIEL

Les agences résistent

27/06/2003

Le marché résiste à la morosité ambiante. De nouveaux acteurs apparaissent et certaines agences se diversifient.

Dans le secteur de l'événementiel, le fait majeur de 2002 a été, sans conteste, la disparition de Capital Events, un groupe qui était encore, en 2001, le leader du marché. Victime, entre autres, d'une croissance externe mal maîtrisée, il a été placé en redressement judiciaire à l'été 2002, avant de cesser ses activités en novembre. Cette disparition a-t-elle nui à l'ensemble du marché ? Pour Cyril Giorgini, le président d'Auditoire, ce sont surtout les petites structures qui ont souffert.« Les annonceurs sont devenus plus méfiants sur la solidité financière des agences »,note-t-il. Pour le reste, ses concurrentes en sortiraient grandies.« Capital Events s'était positionné comme un prestataire technique misant sur le volume, ce qui n'est pas le cas des agences conseils,poursuit-il.Sa disparition conforte notre mission d'agence créative, élaborant des stratégies à l'année. »Même analyse à l'Anaé, le syndicat des agences conseil en événement et tourisme d'affaires. Selon son président, Pierre Lusinchi, ni Capital Events ni la morosité ambiante n'ont affecté le marché.« La communication directe gagne du terrain,affirme-t-il.La croissance est toujours au rendez-vous. »En revanche, entre la guerre en Irak, les très vives tensions au Moyen-Orient et l'épidémie de pneumopathie atypique, l'activité tourisme d'affaires a souffert. Malgré tout, le voyage reste un outil de communication incontournable. Les agences ont, en fait, découvert de nouvelles destinations, comme la Finlande, la Norvège et la Russie, pour Shortcut Events.

L'an dernier, le marché a également assisté à la naissance de nouvelles structures, telle Phileog, fondée par Jean-Pierre Morel, ex-directeur associé de Capital Events, qui a repris une vingtaine de salariés du groupe. Ou encore à celle de filiales françaises de deux groupes étrangers : l'allemand Vok Dams et l'américain Jack Morton, lui-même filiale d'Interpublic. Certaines agences n'ont pas hésité, non plus, à diversifier leurs activités : Pro Deo, qui travaille sur le conseil global en hors-médias, est allé jusqu'à concevoir un film publicitaire pour Orangina. Quant à Market Place, l'agence travaille, pour la rentrée, à la création d'une comédie musicale avec le chanteur Mc Solaar.

Enfin, le secteur a été marqué par quelques événements phares. Parmi eux, Train Capitale. Cette exposition de trains sur les Champs-Élysées, imaginée par Gad Weil (WM Événements) pour la SNCF, a mobilisé bon nombre d'agences dont Auditoire, organisateur sur place du lancement du Corail Teoz. D'autres événements sont programmés, comme la cérémonie d'ouverture des championnats du monde d'athlétisme à Saint-Denis (Market Place), le centenaire du Tour de France (Auditoire) ou encore le Sony Dream World 2003, un grand show de présentation, à Paris, des activités de la marque japonaise (Le Public Système).

Envoyer par mail un article

Les agences résistent

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.