Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Itinéraire d'un étudiant francilien type

18/09/2003 - par Didier Falcand

En une journée, les Franciliens sont soumis à une forte pression médiatique. Suivons l'exemple du jeune Guillaume, étudiant de vingt ans, qui habite avec ses parents et sa petite soeur à Franconville, dans le Val-d'Oise.

07:00Guillaume est réveillé, comme tous les jours, par la voix de Martin, le nouvel animateur du « morning » de Fun Radio, la station musicale la plus écoutée en Île-de-France par les 15-24 ans, devant Skyrock, Voltage et Oui FM (1). Avec un poste de radio dans sa chambre, un dans la salle de bains et un autre dans le salon, parfois tous allumés en même temps quand ses parents et sa soeur sont absents, le jeune homme, mordu de sport et de musique, est un parfait représentant de sa génération, qui surconsomme les stations musicales toute la journée, sauf entre 8 heures et midi. Régulièrement, il doit batailler avec ses parents, qui écoutent une radio généraliste avant de partir travailler.

08:00À l'heure du petit déjeuner, Guillaume préfère regarder la télévision. Plus précisément les chaînes du câble et du satellite : les Franciliens de 15 à 24 ans (10,9 % de la population de la région), sous-consomment de façon très nette la télévision généraliste. Aujourd'hui, c'est sur MCM que le poste familial est allumé, mais Guillaume peut aussi regarder d'autres chaînes musicales le matin, comme MTV ou Fun TV.

09:00Pour se rendre à la faculté, située dans Paris, Guillaume emprunte le train de banlieue jusqu'à la gare du Nord, puis le métro. Sans s'en douter, il est alors soumis à une exposition maximale des campagnes d'affichage, dans les gares, le train, les couloirs et les stations du métro, et dans la rue quand il arrive aux abords de l'université de Jussieu. Il reste pourtant rarement à ne rien faire, car il profite de ses longs trajets pour lire des magazines, généralement dans l'univers du sport et de la musique, ou bien la presse quotidienne gratuite. Les lancements de20 MinutesetMetrolui ont donné le goût de la lecture des quotidiens, si bien que, de temps en temps, il achète un journal.

10:00Avant d'entrer à la fac, Guillaume prend souvent un café avec ses amis, dans un bar branché en permanence sur Eurosport. C'est également l'endroit où il feuillette par moment, entre deux cours, les magazines gratuits d'annonces.

12:30À midi, il déjeune le plus souvent au restaurant universitaire, là encore sur fond de radio musicale jeune. Il profite du reste de sa pause déjeuner pour préparer ses soirées, en consultant des city guides commeL'Officiel des spectacles,PariscopeouÀ Nous Paris.

18:00Après son après-midi de cours, Guillaume rentre chez lui. Soit en reprenant les transports en commun, soit en profitant de la voiture de son père, qui travaille dans le centre de Paris. Dans ce dernier cas, il est à nouveau exposé, comme le matin, aux campagnes d'affichage massives qui foisonnent en Île-de-France (sur les réseaux grand format cette fois-ci), et doit supporter les radios musicales adultes qu'affectionne son père. Il profite de l'occasion pour parcourir le quotidien que ce dernier a acheté le matin. C'est également avant le dîner qu'il surconsomme la presse magazine.

19:00À peine arrivé chez lui, à Franconville, Guillaume s'enferme dans sa chambre pour écouter ses radios musicales préférées et surfer sur le Web. C'est d'ailleurs lui qui a convaincu ses parents d'acheter un ordinateur et de souscrire un abonnement à Internet. Il s'en sert beaucoup pour « chatter » en ligne avec ses amis ou dans des newsgroups, mais aussi pour organiser ses loisirs. S'il peut regarder la télévision, il se branche alors sur les chaînes de sport ou celles qui diffusent des séries, françaises et anglo-saxonnes.

21:00Après le dîner avec ses parents et sa petite soeur, ce sont à nouveau les radios musicales et Internet qui occupent Guillaume les soirs où il reste chez lui. Sinon, comme tous les jeunes Franciliens de son âge, il fréquente beaucoup les cinémas. Soit à proximité de Franconville, soit dans ses lieux parisiens favoris : dans l'ordre de ses préférences, les Halles, Bastille-Oberkampf et les Champs-Élysées.

(1) Toutes les données chiffrées et les habitudes de consommation médias utilisées dans cette journée fictive sont issues de l'étude Paris Médias, dont les résultats ont été publiés par Ipsos fin 2002.

Envoyer par mail un article

Itinéraire d'un étudiant francilien type

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.