Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ACTUALITÉ

Les agences et les intermittents

25/09/2003

Le dossier des intermittents du spectacle est suivi de près par l'Anaé. L'association n'a cependant pas eu voix au chapitre dans les discussions organisées par Jean-Jacques Aillagon, le ministre de la Culture et de la Communication, depuis cet été. Preuve du chemin qu'elle doit parcourir pour se faire entendre des institutions... Si elles s'intéressent à ce sujet, c'est que les agences de communication événementielle embauchent nombre d'intermittents : techniciens, régisseurs, comédiens, scénographes... Et elles tiennent à ce qu'un statut spécifique leur soit accordé, car elles ont besoin, pour mener à bien une opération, d'avoir recours à des aides ponctuelles et de renouveler, à l'envi, les contrats à durée déterminée...« Je n'aurai pas besoin des mêmes expertises et du même nombre de salariés pour organiser une manifestation de rue et une opération de communication classique, comme un séminaire ou une convention »,explique Nathalie Morlot, gérante de WM Événements.

Un statut modifié sans impact

Les agences d'événementiel passent donc une grande partie de leur temps à embaucher et à négocier les salaires. Profitent-elles du fait que les intermittents, effectuant un certain nombre d'heures, soient indemnisés ?« Non,affirme Nathalie Morlot.Il y a dix ans, ce système pouvait intervenir dans les négociations salariales. »En bref, à l'instar de ce qui se pratique dans l'audiovisuel, une entreprise pouvait dire :« Je paye moins un intermittent mais je déclare plus d'heures qu'il n'en fait pour qu'il touche le chômage, donc un salaire complet. »Un système abandonné, semble-t-il, dans les structures établies. La modification du statut, qui demande aux intermittents d'effectuer davantage d'heures pour être indemnisés, n'a donc qu'un faible impact sur les agences de communication événementielle. Seul risque : qu'elles disposent, in fine, d'un panel d'expertises et d'artistes moins important.D.M.

Envoyer par mail un article

Les agences et les intermittents

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.