Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La presse télévision en recomposition

26/06/1998

Principal segment de presse magazine avec 40% en volume et 22% en valeur de la diffusion, la presse télévision est en pleine recomposition. Dans un contexte d'explosion de l'offre de programmes, les poids lourds traditionnels souffrent, malgré leurs efforts pour moderniser leur contenu. Entre 1996 et 1997, selon Diffusion Contrôle, le nombre d'exemplaires achetés en kiosques («ventes au numéro payées par l'acheteur», selon la dénomination de l'organisme de contrôle) a chuté de 8% pourTélé Poche, de 4,6% pourTélé 7 Jours, de 2,1% pourTélé Star. SeulTélé Loisirséchappe à ce mouvement (+2,8%). PourTélé 7JoursetTélé Poche, l'examen des chiffres sur le moyen terme confirme ce diagnostic: la diffusion France payée du premier recule de 8% depuis 1992, celle du second de 17,5%. Le magazine phare du groupe Hachette évoluera cette année. C'est la mission confiée à Christine Lenoir, nouvelle directrice de la publication. Tous ces magazines doivent compter avec l'émergence d'une concurrence multiple. Le créneau du «guide TV» est occupé parTélé Z, qui affiche une santé insolente. Sa diffusion France payée a explosé de 26,8% depuis 1992. D'autres éditeurs se sont engouffrés dans cette brèche: Alain Ayache, en septembre 1997, avecTélé Horaires, rapidement rebaptiséTélé Rapid'. Michel Hommell s'est lui aussi lancé sur ce créneau en mars dernier, avecTélé Pratique,mais sans succès. Ce magazine vient d'arrêter sa parution. Autre forme de concurrence: la presse TV dédiée aux programmes du câble et du satellite, avecTélécâble Satellite Hebdo(+34% en 1997) etSatelliteTV Magazine(+11,5%).

Les suppléments se multiplient

Par ailleurs, le développement des suppléments vendus avec la PQR crée une concurrence redoutable, avec leurs 7,5millions d'ex. chaque semaine (5,2millions pour TV Magazine du groupe Hersant et 2,3millions pourTV Hebdodu groupe Hachette). Enfin, les éditeurs de presse TV doivent compter avec un supplément commeTélé Obsmais surtout avecTélérama, même si les programmes ne constituent pas nécessairement le principal motif d'achat de cet hebdo. Depuis 1992, ses ventes France ont progressé de 15,3% et il est progressivement devenu un «aspirateur à pub».

Envoyer par mail un article

La presse télévision en recomposition

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.