Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La presse people victime de Diana

26/06/1998

Après avoir exploité le filon Lady Diana, la presse people souffre d'un «effet retour» depuis la mort de la princesse de Galles, l'été 1997. Mis en accusation, les hebdomadaires spécialisés ont eu à faire leur mea culpa. Trop tard? Malgré des approches rédactionnelles sensiblement différentes, tous affichent en 1997 une baisse de leur DFP.Paris Matchrecule de 2,6%,Ici Parisde 4,4%,France Dimanchede 6,5%,Voicide 7,1% etGalade 7,6%. Emblématique de la presse people en France,Voicin'est pas resté inerte. L'hebdo abandonne le créneau sulfureux qui a fait son succès pour une orientation rédactionnelle qui ne porte pas atteinte au droit à l'image. Car le magazine n'a pas que des problèmes de conscience: il est aussi touché «au portefeuille» avec environ 15MF de condamnations en 1997. En février dernierVoiciofficialisait ce changement dans un éditorial. Depuis, le magazine s'attache à faire découvrir les coulisses du star system plutôt que les dernières amours des vedettes. Depuis le début de l'année, les hebdos people doivent aussi compter avec la concurrence de deux mensuels. Lancé en janvier,Personalitya choisi une approche décalée de cet univers. Avec succès, selon Vanessa van Zuylen, son éditrice, qui fait état de ventes moyennes de 100000ex.Glorylancé en avril a, lui, opté pour un créneau consensuel. Leà 140000exemplaires et le suivant à 85000ex., selon son éditeur, François Trabelsi. D'autres magazines devraient voir le jour. Outre un hebdo préparé par Jean-Yves Le Fur, le magazine espagnolHolas'apprête à débarquer en France. O.M

Envoyer par mail un article

La presse people victime de Diana

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.