Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

REVIVAL

LA PERLE SORT DE SON ÉCRIN

20/11/2003

À mi-chemin entre le règne animal et végétal, toujours aussi convoitée, la perle continue à tisser sa légende.

La perle pousserait-elle à faire des folies ? N'est-ce pas pour conquérir un collier à double rang de perles fines qu'une New-Yorkaise, qui le convoitait depuis longtemps, a cédé, en 1917, son hôtel particulier au joaillier Cartier ? Aujourd'hui encore, la perle n'a rien perdu de son attrait. Bien au contraire : toujours aussi magique, elle n'hésite pas à se faire moins intemporelle pour entrer de plain-pied dans la modernité. Fini le temps du charme désuet et discret des colliers de perles de nos grands-mères ! Elle décide de se faire remarquer, devient plus grosse, ose la couleur et multiplie ses variétés, qui revendiquent haut et fort leur identité.

D'où l'arrivée d'une myriade de soeurs de la perle de culture blanche Akoya, créée par Mikimoto au Japon, il y a plus d'un siècle. Sont ainsi apparues les grosses perles des mers du Sud aux reflets grisés, dorés ou rosés, les perles de Tahiti, noires, brunes, prune ou vert tilleul et, enfin, les perles d'eau douce, en provenance d'Asie, roses, violettes ou orangées.

Même avec un jean

Il est vrai qu'on la porte beaucoup plus facilement qu'antan, au besoin même avec un jean :« De bijou du soir, la perle est devenue bijou du jour »,constate-t-on chez Mikimoto, numéro un mondial de la production de perles de culture haut de gamme. Inutile de préciser que bijoutiers et autres joailliers, dont les ventes progressent, se réjouissent de ces nouvelles tendances.

La création n'est pas en reste. Golay, leader mondial du négoce de la perle de culture, lance au niveau international la Golay Collection, semestrielle, constituée d'une vingtaine de modèles.« La modernisation de la perle passe par les multiples possibilités de formes et de couleurs qu'elle offre désormais »,souligne Philippe Jaquet, directeur général de Golay France. La maison française Técla, créée en 1912, joue aussi à fond la carte de la modernité : 70 % à 80 % de ses créations sont d'inspiration actuelle. Pour la perle de Tahiti, la tendance est à l'audace. La modernité passe, entre autres, par le lancement d'une collection destinée... aux hommes. Un comble pour ce symbole de la féminité par excellence !

Du côté de la place Vendôme, la perle garde toujours une place de prédilection. En 1998, Cartier lance Cartier de lune, où la perle, notamment de couleur, tient la vedette, en étroite symbiose avec le diamant. À cette même époque, Chopard lance la collection Pushkin, et, en 2001, le joaillier américain Tiffany crée la prestigieuse collection The Great White. Pour les fêtes de fin d'année, la perle va jusqu'à se nicher dans le champagne Charles Heidsieck, qui propose pour Noël, en édition limitée à 400exemplaires, une bouteille millésimée et une perle de Tahiti montée en pendentif.

Envoyer par mail un article

LA PERLE SORT DE SON ÉCRIN

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.