Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

BENTLEY S'ACCROCHE, ROLLS DÉVISSE

20/11/2003

Étonnant chassé-croisé. Il y a vingt-cinq ans, quatre Européens sur dix rêvaient de posséder une Rolls. Aujourd'hui, le constructeur britannique, racheté par BMW en 1998, ne fait plus fantasmer les consommateurs. Pire, la petite statuette des « camions les plus rapides du monde », selon Enzo Ferrari, classe d'office son propriétaire à la rubrique « capitaliste à haut-de-forme et cigare ». Au contraire des Bentley, pourtant jumelles, mais qui véhiculent une image bien plus chic. « Dans les années quatre-vingt, rappelle Serge Bellu, rédacteur en chef d'Automobiles classiques, ces Rolls « rebadgées » ne représentaient que le dixième de la production de l'usine de Crew. En 1998, Bentley monopolisait la quasi-totalité de la production. Pendant vingt ans, Bentley n'a cessé de progresser, avec une image moins « nouveau riche », et surtout grâce à son passé sportif, celui de quintuple vainqueur de 24 Heures du Mans. Avant la bataille entre BMW et Volkswagen pour le rachat de ces deux marques, les moteurs Bentley étaient même devenus meilleurs que ceux des Rolls. »

Envoyer par mail un article

BENTLEY S'ACCROCHE, ROLLS DÉVISSE

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.