Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Portfolio

Luxe furtif

20/11/2003

Invisibilité

« La tendance générale en matière de luxe est à l'immatérialité », indique le sémiologue Jean-Maxence Granier. Impalpable, dématérialisé... À son ultime étape, le luxe saurait donc se faire oublier, être invisible, comme dans la philosophie taoïste. On est aussi, comme le confirme Annie Ziliani, directrice de l'agence de décryptage de tendances Novale Next, dans « une mise en scène de l'invisible ». « Tout est en soi, et surtout la force. Plus besoin d'ostentation. Nous sommes au-delà de l'objet et au-delà de la marque. » Un peu à l'image de la voiture de James Bond dans « Meurs un autre jour ». L'Aston Martin existe, elle est là, mais se rend invisible. Elle est immatérielle. Pourtant, son intérieur est d'une sophistication, d'un raffinement et d'un luxe extrêmes. Il faut y voir la métaphore de l'intériorisation.

Cette notion est poussée à son comble par les Thermes de Vals, un complexe hôtelier situé en Suisse. Le bâtiment est bien là, dans la nature, mais il fait tellement corps avec la montagne qu'on ne le voit pas : il est visuellement dématérialisé. Et pourtant, lorsqu'on pénètre à l'intérieur, on se retrouve dans un écrin d'un raffinement hors normes.

Les questions actuelles concernant le luxe s'évanouissent quand on prend conscience que ces fameux codes du luxe tant recherchés - la rareté, l'unicité, la lumière - sont en chacun de nous. Il faut faire l'effort d'une réflexion, d'une reconnexion avec soi-même, d'un questionnement et d'une élévation de l'esprit pour tendre vers l'immatériel. Comme l'analyse le créateur Serge Lutens (lire aussi en page 8) : « Actuellement, le luxe c'est le Moi, alors que ça devrait être le Soi. »

Envoyer par mail un article

Luxe furtif

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.