Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Créations

Le palmarès des palmarès

18/12/2003

Ikea par ci, Ikea par là... Sur le terrain de jeu des compétitions internationales, les années se suivent et se ressemblent parfois. En tout cas pour le géant suédois qui, malgré ses meubles en kit, maintient une cohésion créative certaine. En 2003, il a décroché le Grand Prix film à Cannes et le Grand Clio aux États-Unis, avec un spot signé de son agence américaine Crispin Porter & Boguski. Les agences françaises ont plutôt fait bonne figure, en particulier TBWA\Paris, sacrée agence de l'année sur la Croisette.

Grand Prix du Festival international de la publicité

Le Grand Prix en cette année du cinquantenaire à Cannes, il fallait le chercher du côté print pour la France, qui décroche cette récompense pour la première fois. C'est TBWA\Paris qui s'est illustrée en presse, avec le visuel « Renaître » conçu pour la Sony PlayStation. Un travail que l'on doit aux créatifs Éric Hélias et Jorge Carreno (qui devraient bientôt exercer leurs talents chez Publicis). Côté affichage, c'est la Nouvelle-Zélande qui se distingue, avec un visuel de Grey Auckland pour Kiwicare. Une autre première pour les Français : ils remportent le Prix des jeunes créatifs grâce à Alban Pénicaut et Stéphane Lecoq, qui ont planché sur le thème des jeux Olympiques d'Athènes pour Saatchi&Saatchi Paris. En film, la France est moins glorieuse et repart avec un seul Lion d'or, contesté, pour le spot Nestlé Barrettes de Lowe Alice. En Grand Prix film, Ikea fait à nouveau parler de lui. Une lampe abandonnée par Crispin Porter&Bogusky lui rapporte les lauriers.

Grand Prix de l'affichage

Leg ou Leg ? Lors du trentième Grand Prix de l'affichage, deux campagnes de l'agence se sont disputé le Grand Prix : l'une pour le quotidienL'Humanité, repartie bredouille, l'obédience politique du titre faisant grincer les dents de certains membres du jury, et l'autre, tout aussi polémique, pour Eurostar. C'est finalement cette dernière, présentant de tristes et déprimants visuels du Nord avec la signature « Sinon, à trois heures de Paris, il y a Londres », qui a été récompensée. Dommage, on ne l'aura pas vue longtemps. Considérant qu'elle donnait une mauvaise image du Nord, les élus locaux l'ont fait cesser rapidement.

Grand Prix Stratégies de la publicité

Peu d'atermoiements lors des délibérations des jurés de la vingt-sixième édition du Grand Prix Stratégies. La SNCF l'a emporté face aux trois autres finalistes, le Loto, Évian et l'alerte antitabac des pouvoirs publics. Cette opération de lutte contre la fraude, signée TBWA\Paris, était novatrice à bien des égards. Le 2 décembre dernier, 300 trompe-l'oeil ont été installés dans 34 gares françaises. De faux braseros, de faux bancs, de fausses portes de toilettes... Tout ce qui aurait pu être installé par la SNCF si elle ne perdait pas 200 millions d'euros chaque année à cause des fraudes. Côté « agence la plus primée de l'année », c'est BETC qui décroche le gros lot, avec sept prix, notamment pour Évian, Cote&Match ou encore Canal +.

Clio Awards

« Ikea : pas ennuyeux » et la fameuse lampe solitaire inspirant la pitié de l'agence américaine Crispin Porter&Bogusky ont été de toutes les fêtes. Couronné à Cannes, ce spot remporte aussi le quarante-quatrième Grand Clio. La France fait bonne figure avec douze prix, dont huit pour TBWA\Paris. L'agence rafle deux des trois Clios d'or décernés, avec Nissan (L'Hippopotame) et Sony PlayStation (Le Vétéran). BETC Euro RSCG tire son épingle du jeu avec de l'or pour Canal +, et Leagas Delaney Paris Centre avec du bronze pour Ikea, tout comme CLM/BBDO pour Pepsi et BDDP&Fils pour Manix.

Grand Prix APPM

L'édition 2002 du Grand Prix organisé par l'Association pour la promotion de la presse magazine (APPM) n'a pas dérogé à la règle : on y trouve toujours de bonnes surprises et la création ne faiblit pas. Cette année, la lutte a été serrée entre le vainqueur, la campagne Petit Bateau de BETC Euro RSCG, et celle pour Mercedes Benz, dont les quatorze visuels de Springer&Jacoby avaient de quoi séduire. Mais les jurés, qui ont prisé la créativité média de la marque automobile, ont néanmoins préféré Petit Bateau, dont les investissements presse ne dépassent pourtant pas 2,5 millions d'euros.

Grand Prix du Club des directeurs artistiques

Pas de surprise : des annonceurs qui changent peu d'une année sur l'autre et des agences tout aussi habituées aux distinctions. Sur le podium, Leg décroche quatre premiers prix pour Eurostar, BDDP&Fils glane trois récompenses pour Manix et une autopromotion, et TBWA\Paris pour PS Tekken 4, Aides et Amnesty International. BETC Euro RSCG avec la campagne antitabac de l'Inpes, et Lowe Alice pour la Sécurité routière ne repartent pas non plus bredouilles.

Envoyer par mail un article

Le palmarès des palmarès

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies