Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CIBLE

Les jeunes plus autonomes, mais dans la concertation

04/03/2004

Le taux d'équipement des jeunes en produits high-tech est en forte hausse, révèle ConsoJunior 2004, alors que dans le même temps, le montant d'argent de poche de 17 euros par semaine n'a pas bougé depuis la dernière édition de l'étude en 2002.« Ce sont les parents qui achètent ces produits dont le coût est élevé et donc qui arbitrent dans le budget,fait remarquer Christine Bitsch, directrice du pôle médias de TNS Media Intelligence.Cela crée de nouveaux rapports au sein de la famille. Les jeunes évoluent d'une revendication d'autonomie à une autonomie concertée et donc plus consensuelle pour obtenir ce qu'ils veulent. »

90 % des parents sont « cools »

« De fait, le rapport à l'argent s'est déplacé dans une négociation au quotidien,analyse Nathalie Meyer, responsable de l'étude.L'enfant est toujours autonome, mais il y a davantage de discussions. »En clair, les parents semblent prêts à répondre aux envies « coûteuses » et variées de leur progéniture, mais ils veulent avoir leur mot à dire.

Ceci s'observe notamment dans l'achat des vêtements : le choix seul de l'enfant reste majoritaire, mais recule de 69 à 64 % entre 2002 et 2004, alors que le choix des parents avec l'avis des enfants progresse de 28 à 33 %. Si les marques que les ados prescrivent sont globalement celles qu'ils portent (lire le tableau et l'encadré), Décathlon fait néanmoins figure d'exception. Moins chère qu'Adidas, Nike, Reebok ou Quiksilver, plébiscitées par les 11-19 ans, la marque du distributeur bénéficie de la préférence des parents. Côté maquillage, même phénomène : l'achat par les parents avec l'avis de leur fille progresse de 6 à 11,5 %, même si c'est aussi le cas du choix personnel, qui passe de 30 à 32 % en deux ans.

Du coup, si 90 % des 11-19 ans déclarent bien s'entendre avec leurs parents, ils sont un peu moins nombreux à répondre « vraiment bien » (49 % en 2004 contre 54 % en 2002). Et même si ceux qui considèrent que leurs parents ont trop d'autorité restent marginaux, ils sont en hausse (17,5 % en 2004 contre 13 % en 2002). La crise d'adolescence commencerait-elle plus tôt ?C.L.

Envoyer par mail un article

Les jeunes plus autonomes, mais dans la concertation

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.