Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le match Epok/L'Hebdo

01/04/2004

Frères ennemis de la distribution de biens culturels, la Fnac et Virgin ont chacun leur propre consumer. Un combat éditorial à armes pas tout à fait égales.

Chacun le sien. La Fnac et Virgin éditent tous deux un magazine clients, distribué dans les points de vente respectifs des deux enseignes spécialisées en biens et produits culturels. Mais les ressemblances s'arrêtent là.Epok,le magazine de la Fnac, a fêté ses quatre ans en octobre dernier. Distribué dans les magasins Fnac et Fnac Service, offert aux adhérents et vendu 2 euros aux autres, le mensuel a tout d'un véritable magazine grand public. Maquette et iconographie soignées, articles rédigés par une équipe autonome au sein du groupe de presse Le Point via sa division Développement,Epoks'inspire des magazines culturels « classiques ».

De son côté, Virgin vient à peine de se lancer dans l'aventure avecL'Hebdo,dont le premier numéro est daté du 4 février. Le journal a opté pour une ligne éditoriale totalement différente de celle d'Epok. « Le fondement deL'Hebdo,ce sont les pages centrales qui listent les nouveautés dans les secteurs de la musique, du livre, de la vidéo ou du multimédia. C'est le seul consumer dans le secteur qui propose une liste exhaustive des sorties,explique Jean Gaultier, rédacteur en chef deL'Hebdoet du département presse de l'agence Paname Presse (Publicis), en charge du budget.On se présente comme un guide, pas comme un créateur d'opinion. C'est un consumer qui cherche à être le plus réactif possible. »

Pour la Fnac, le pari était différent : proposer un magazine de marque qui ne soit pas uniquement un journal de promotion.« Nous avons déjàContactpour ça »,explique Gilles Le Gendre, directeur de la communication.« La Fnac est un animal bizarre, nous sommes à la fois des distributeurs et des acteurs culturels.Epokpeut donc parfaitement cultiver ce rôle culturel. C'est aussi un journal indépendant sur le plan éditorial et économique, avec un plan d'exploitation géré par Le Point Développement, qui a pour mission de faire entrer le plus de publicité possible. »La vente en kiosque n'est pas à l'ordre du jour pour la Fnac, où l'on estime que les 150 millions de visiteurs annuels des magasins constituent une cible suffisante. Voilà un point, celui de la distribution exclusive en magasins, sur lequel s'accordentEpoketL'Hebdo.

Envoyer par mail un article

Le match Epok/L'Hebdo

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.