Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Antoine Sire, directeur de la communication et de la publicité de BNP Paribas : « Je ne suis pas assailli de propositions »

08/04/2004

Nos plans médias commencent forcément avec nos agences. En affichage, nous utilisons nos 22 km de vitrines, notamment grâce à des stores transparents publicitaires qui permettent de créer l'événement. Nous disposons d'un second support permanent : les bâches installées autour des courts de tennis. Nous en avons environ 35 km dans les clubs de toute la France grâce à notre contrat avec la Fédération française de tennis. Concernant les autres formes d'affichage, je dois avouer ne pas être assailli de propositions. Nous sommes à la recherche d'opérations particulières. Je pense à des événements coups de poing, comme Citroën qui avait affiché sa marque sur la tour Eiffel au début du siècle dernier. Les supports de niche sont sympathiques, mais anecdotiques pour nous. L'image de proximité qu'ils dégagent, nous en bénéficions déjà grâce à la communication dans nos agences. Cela n'interdit pas leur utilisation par BNP Paribas. Ainsi, nous avons déjà évoqué l'intro-duction d'actions sur des Smart lors de la mise en place de campagnes publicitaires. »

Envoyer par mail un article

Antoine Sire, directeur de la communication et de la publicité de BNP Paribas : « Je ne suis pas assailli de propositions »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.