Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RÉGIONS

LES PARCS À THÈME SURFENT SUR LA CULTURE

08/04/2004

Le parc de loisirs à vocation culturelle fait des adeptes en France.Car derrière l'espace ludique se cache un formidable outil pour redorer le blason d'une région.

Cela fait maintenant près de vingt ans que sont apparus les parcs de loisirs à thème, de type culturel, fondés sur un patrimoine régional.« Ces parcs sont une spécificité plutôt française,explique Philippe Maud'hui, de l'Agence française de l'ingénierie touristique (Afit).Parce que les objectifs vont au-delà de celui de la fréquentation en se situant au niveau de l'image de marque de la région, de l'aménagement du territoire et du positionnement économique local. »Ceci expliquant cela, le sujet intéresse vivement nos élus : Philippe de Villiers, avec le Puy-du-Fou en Vendée ; René Monory, pour le Futuroscope à Poitiers ; Paul Quilès avec Cap'Découverte, à Carmaux, ou bien encore Valéry Giscard d'Estaing, avec Vulcania en Auvergne.

Si la mise en musique se révèle plutôt compliquée, le postulat de base reste simple : partant d'une spécificité régionale, on lui donne une dimension universelle pour créer le parc à thème et engendrer des retombées économiques. Pour certains, c'est le patrimoine géographique ou historique qui sert d'aiguillon. Les grands ports français ont ainsi bien compris les atouts qu'offrait la mer. Le Centre national de la mer Nausicaa, à Boulogne-sur-Mer, fut l'un des tout premiers, en 1991, à se lancer dans cette aventure pour faire découvrir l'univers marin de façon ludique et pédagogique. Dans le même esprit, Océanopolis est né à Brest en 1992 et la Cité de la mer à Cherbourg en 2002.

En Auvergne, ce sont les fameux volcans qui sont à l'origine de Vulcania, le parc européen du volcanisme ouvert en 2002. Derrière l'initiation ludique à la volcanologie et aux sciences de la terre, il y a« le développement économique et touristique de l'Auvergne, la protection des sites naturels et l'aménagement du territoire régional ».Idem au Puy-du-Fou, où le « Voyage dans le temps » va au-delà de l'histoire de la Vendée.

Des ambitions similaires

Pour d'autres, c'est le savoir-faire professionnel qui prévaut. Ainsi, à Toulouse, la culture scientifique de la Ville rose est mise en scène à la Cité de l'espace, inaugurée en 1997. Le but : faire comprendre le secteur spatial et aéronautique. L'European Aeronautic Defence and Space Company (EADS), le Centre national d'études spatiales (Cnes), Météo France, Alcatel Space, la Société nationale d'études et de construction de matériel aéronautique (Snecma), tous présents dans la région, y disposent d'une vitrine pour exposer leurs projets. Non loin de là, Cap'Découverte, installé sur l'ancienne mine à ciel ouvert de Carmaux, propose, entre autres attractions, un périple dans quelque 350 mètres de galeries souterraines. Mêmes objectifs en Alsace pour le Bioscope, qui ouvrira ses portes en 2006. Axé sur la vie et la santé, ce parc ambitionne de développer le tourisme alsacien au-delà du patrimoine vinicole, en s'appuyant sur le savoir-faire pharmaceutique et biotechnologique de la région.

Pour le Futuroscope de Poitiers, la démarche a été quelque peu différente, même si, au final, les ambitions sont similaires. Car rien ne prédestinait le Futuroscope à s'installer à Poitiers, si ce n'est le souhait de René Monory. Créé ex nihilo en 1987, sur un champ de tournesols, le Futuroscope est imaginé comme un outil d'aménagement du territoire autour du triptyque loisirs-formation-travail. Résultats : un parc de loisirs axé sur l'innovation technique en matière d'image, 150 entreprises travaillant dans le secteur des nouvelles technologies, quelque 700 chercheurs et 3 000 étudiants.

Impossible de finir ce rapide tour de France sans parler du projet Légend'ys à Dinan, en Bretagne. Ici, tout repose sur la culture ancestrale bretonne. C'est sur cette terre de légendes, pétrie de récits fantastiques, que les instances régionales projettent de créer un parc sur les contes, légendes et autres mythes de France et d'ailleurs. Merlin l'Enchanteur devrait nous y guider, mais avant de rêver, il faudra attendre quelques années.

Envoyer par mail un article

LES PARCS À THÈME SURFENT SUR LA CULTURE

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.