Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La révolution Télé 2 semaines

13/05/2004

Avec le succès foudroyant de ce quinzomadaire, Prisma a changé la donne sur le marché de la presse TV. La révolution pourrait ne pas s'arrêter là.

La morosité économique aurait pu plonger les groupes de presse dans la sinistrose et l'ennui. Au contraire, l'année 2003 a été marquée par une véritable ébullition chez les éditeurs, rendant les enjeux de 2004 plus lourds que jamais. Le dossier le plus brûlant concerne sans aucun doute les éditeurs de presse TV. En frôlant dès le cinquième numéro la barre des 2 millions d'exemplaires vendus,Télé 2 semaines, le quinzomadaire lancé par Prisma Presse, a déstabilisé l'ensemble d'une famille qui pèse très lourd dans le paysage français. Selon les Nouvelles Messageries de la presse parisienne, les dix-sept hebdomadaires de télévision de l'Hexagone représentaient en 2003 pas moins de 38 % des ventes de magazines en volume et 17,6 % en valeur. Pour ces vaches à lait des grands éditeurs, la secousseTélé 2 semainesa été rude. En quelques semaines,Télé 7 jours,Télé poche,Télé starouTélé loisirs, déjà affaiblis par la poussée des deux suppléments de la presse quotidienneTV magazine(4 821 724exemplaires) etTV hebdo(1 821 846exemplaires), ont cédé selon les cas entre 10 et 20 % de leurs ventes en kiosques. Non sans conséquences sur le plan publicitaire, les agences médias ayant déjà obtenu le réajustement des tarifs.

Mais le plus dur reste à venir. La presse hebdomadaire de télévision est actuellement portée par des investissements publicitaires à la hausse. Quelle sera la ponction des régies des quinzomadaires sur les budgets des annonceurs ? L'enjeu est d'autant plus important que l'épidémie prend de l'ampleur. Le succès deTélé 2 semainesa donné des idées à Daniel Jubert, éditeur deQuinze Jours de télé(300 000exemplaires vendus au premier numéro, selon l'éditeur), aux éditeurs deTéléVision(205 000exemplaires adressés aux Parisiens par la Poste) et... à Prisma Presse, avecTV Grandes Chaînes(500 000 exemplaires selon l'éditeur). D'autres suivront, à n'en point douter. Non seulement le filon des quinzomadaires n'est pas épuisé, mais il en est au tout début d'un développement qui pourrait le mener sur les traces du marché allemand, où six quinzomadaires cohabitent avec treize hebdomadaires TV, et où cette périodicité est beaucoup plus répandue qu'en France, tant pour la presse automobile que pour les magazines informatiques.

Une vague de concentrations

Le succès deTélé 2 semainesne serait pas ce qu'il est sans l'aide... de la télévision, qui a ouvert ses écrans publicitaires à la presse le 1er janvier. D'autres magazines commeTV Grandes Chaînes, le nouveauGlamourouLe Figaro magazineont eux aussi largement fait appel à la publicité télévisée. Les résultats sont effectivement au rendez-vous en termes de ventes. Mais cette nouvelle donne demande des moyens considérables, favorisant par là même les grands acteurs. Et accentuant la concentration. En 2003, Excelsior Publications avait été « victime » de ce processus, au principal bénéfice d'Emap France. D'autres opérations ont suivi. Le rachat de Média Publications (Votre Beauté,Mariages, etc.) par Marie Claire est actuellement en cours. La plus grosse opération reste bien sûr cette année l'acquisition de la Socpresse par Serge Dassault, déjà propriétaire de Valmonde (Valeurs actuelles,Le Journal des finances) et de plusieurs hebdomadaires locaux. Elle fait de ce groupe depuis toujours financièrement fragile un acteur puissant, notamment face à son principal concurrent, le groupe Le Monde.

Envoyer par mail un article

La révolution Télé 2 semaines

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.