Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

BAGAGES

LA HIGH-TECH EST DANS LE PRÉ

10/06/2004

Site Internet pour village truffier, bornes multimédia au coeur des communes, connexions haut débit, e-administration... En matière de nouvelles technologies de l'information et de la communication, les ruraux n'ont plus rien à envier à « ceux de la ville » !

Quand on pense high-tech, on songe spontanément à l'homme d'affaires en costume ultrapressé ou au bobo en baskets fantasmant l'un comme l'autre sur l'ubiquité et le nomadisme. Nos chères campagnes dites profondes sont pourtant loin d'être en reste sur le plan des hautes technologies. Des groupes de travail et de réflexion sont organisés par l'Observatoire des télécommunications dans la ville, à Paris, ainsi que par l'Association des maires de France (AMF). Des initiatives fleurissent un peu partout en France, orchestrées par des maires qui sont las d'être pris pour les laissés-pour-compte des nouvelles technologies.« Au début, ça n'était pas évident car, pour beaucoup de maires, le développement de leur commune passait par les routes. Il a fallu du temps avant de s'apercevoir que les routes de la communication sont aussi une voie qui leur permet d'être au centre du monde »,explique Philippe Ducène, maire de Sainte-Alvère, une petite commune du Périgord.

Bornes d'e-administration

Dans son village, d'environ huit cents âmes, il a développé entre autres une borne multimédia bancaire qui, dit-il,« a permis de sauver la seule succursale bancaire, du Crédit agricole, au sein du village ».Les villageois se déplacent jusqu'à un guichet, s'assoient face à un écran et dialoguent tranquillement en visioconférence avec leur banquier qui se trouve, lui, à Bergerac. Gluiras, en Ardèche, 403 habitants l'hiver, 2 000 l'été, s'est transformé de son côté en village pilote focalisant l'attention nationale. Son maire, Alain Risson, également responsable national de l'e-administration pour l'AMF, déploie des projets dignes des plus grandes métropoles : point d'accès public à Internet (centre multimédia), mise en place de bornes permettant d'effectuer toutes les démarches administratives via le Net et, plus récemment, mise en place en « première mondiale » d'un publiphone qui permet d'accéder à Internet et d'envoyer des mails par téléphone via un serveur vocal... Claret, village dans le triangle Montpellier-Nîmes-Alès, a su de son côté attirer des entreprises multimédia (Omicron, Artech et Netia). Le haut débit vient d'ailleurs d'arriver dans la commune, la bibliothèque est informatisée et toutes les classes de l'école sont équipées de matériel informatique. Tous ces villages veulent être dans la course aux hautes technologies. Mais leur force est surtout d'avoir su conserver leur authenticité.

Pour Christian Jean, maire de Claret,« Modernité rime avec authenticité et les deux sont en harmonie. Les gens s'approprient les quarante-cinq mille ans d'histoire de notre village pour être à un moment donné un maillon privilégié dans son avenir. »Alain Risson, quant à lui, a beau être connecté, il n'aime rien tant que« rencontrer [ses] administrés autour d'un ballon de rouge et d'une bonne tranche de saucisson ».La high-tech est dans le pré.

Envoyer par mail un article

LA HIGH-TECH EST DANS LE PRÉ

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.