Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Palmarès Publicité

Plaisir créatif !

17/06/2004

Le Grand Prix Stratégies couronne Visual à l'unanimité et produit un palmarès d'une bonne tenue dans un contexte médiocre.

Portofino, ses criques aux eaux turquoise, ses maisons aux tons ocre et son port embouteillé de yachts de milliardaires... Nichés sur les hauteurs du Saint-Tropez italien, non loin de Gênes, dans le bien nommé hôtel Splendido, les membres du jury du Grand PrixStratégiesse sont réunis en mai dernier. Seule ombre dans cette carte postale idyllique, la pluie diluvienne qui s'est abattue sans quasiment discontinuer, garantissant le sérieux et la concentration lors des délibérations ! Malgré la météo frisquette, les discussions n'ont pas manqué de fougue...« Ce sont des débats houleux, très techniques, charnels, souvent amusants au deuxième degré, parfois hystériques »,raconte Bertrand Suchet, coprésident de DDB Paris.« Le cadre est toujours le même, des rideaux noirs, des chaises et un projecteur, je le précise pour ceux qui pensent que les jurés font du ski nautique... Il y a des alliances, parfois un peu trop lisibles, des renversements, mais, surtout, soyons honnêtes, un profond amour du métier. »

Cependant, contrairement à l'an passé, où les débats avaient fait rage entre la campagne « Fraude » SNCF de TBWA\Paris et celle d'Eurostar, de Leg, les discussions autour de la récompense suprême, le Grand Prix, ont été relativement paisibles. Et c'est à une quasi-unanimité que le film « La conférence » pour Visual est monté sur la plus haute marche du podium. À la grande satisfaction des jurés.« Le film Visual est formidable, le prix permet de récompenser une agence indépendante et un client qui n'est pas une multinationale »,souligne Benoit Devarrieux, président de Devarrieuxvillaret. Même enthousiasme pour Bertrand Suchet :« Ce Grand Prix est un bonheur à plus d'un titre,estime-t-il.Il couronne la liberté d'esprit. Il n'a pas été discuté très longtemps, c'était limpide, et je prie pour qu'il inspire tous les acteurs de notre métier pour l'année à venir. Un " Benchmark ", comme on dit chez nous... »

Malgré de nombreuses valses-hésitations, au final, le palmarès ne comporte pas d'oubli majeur, de l'avis de tous.« Un beau palmarès dans un contexte médiocre »,résume Philippe Lentschener, président de Saatchi&Saatchi. Hormis le spot Visual, les campagnes les plus remarquées par le jury ont été celles pourL'Humanité,Volkswagen, Eurostar ou encore Peugeot, avec le spot « La féline » pour le modèle 607.« Il y a peu de nouveaux entrants,constate Gilles Masson, coprésident de Leo Burnett.On retrouve les annonceurs habitués des prix créatifs. Ce qui signifie que le marché est faible, mais que certaines marques parviennent tout de même à s'inscrire dans la pérennité. »

« Épure parfaite de l'année écoulée »

Dans un contexte créatif marqué par la crise persistante, il semble que certains secteurs s'en sortent mieux que d'autres.« Je suis frappé par l'hétérogénéité selon les catégories : l'alimentaire est créativement sinistré alors que la production automobile est globalement très brillante »,estime Serge Uzzan, président de Famous.« À part la richesse du secteur auto, la deuxième bonne nouvelle, c'est le haut niveau de la création radio,renchérit Arthur Sadoun, coprésident de TBWA\Paris.En revanche, je trouve plus inquiétant que le secteur des télécoms, acteur majeur du marché censé incarner l'innovation, soit en sérieuse perte de vitesse. »

Jean-Philippe Gontran, directeur de création d'Australie, tient, lui, à saluer« l'extension du domaine de la lutte, avec l'avènement du street marketing »,incarné par le prix pour la mayonnaise allégée Amora, qui montre une perruque blonde coincée dans une plaque d'égout, comme si une sylphide longiligne avait glissé dans le trou... Parmi les autres « curiosités », les spots pour le filmStarsky&Hutch,diffusés au cinéma et sur Internet, et le spot-clip d'Evian.

« Le palmarès est une épure parfaite de l'année écoulée »,résume Benoit Devarrieux.« Sa composition est chimiquement pure, mais réalisée en éprouvette : n'oublions pas que notre métier traverse en ce moment des difficultés à se rapprocher de ses clients et du public. »

Envoyer par mail un article

Plaisir créatif !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies