Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Des bâches sur la ville

28/08/1998

L'année 1998 restera certainement comme un grand millésime pour les spécialistes de la bâche publicitaire.«La Coupe du monde a permis une reconnaissance de ce nouveau média»,note Christophe Bourgois, directeur associé d'Athem, le leader du secteur (60millions de francs de chiffre d'affaires et une rentabilité de 5 à 7%). Aujourd'hui, il n'est plus possible de circuler dans Paris sans apercevoir un mur aux couleurs d'une marque... ou d'une vedette. Porte d'Auteuil, Nike avait ainsi mis en vedette Ronaldo lors du Mondial. Le long du périphérique, l'automobiliste découvre tour à tour Panasonic ouMicro hebdo.Pour un annonceur, tout est prétexte à faire appel à une technologie de ce type: un événement - un pont géant pour l'inauguration de la Fnac des Champs-Élysées - ou la façade d'un chantier, d'une usine (Danone, le long de l'autoroute A6), voire d'un grand magasin (Galeries Lafayette). Du coup, le marché tend à se structurer. Outre Athem, il faut citer Stratus, Escadrille (Jean-François Thidet) ou Catherine Feff; chacun faisant valoir ses spécificités et ses qualités techniques. Si le potentiel est important - certains l'estiment à quelque 500MF d'ici cinq à dix ans-, il reste extrêmement réglementé. Pour chaque opération, il est nécessaire de demander les autorisations officielles et d'obtenir des dérogations, notamment pour des raisons de sécurité. Comme le dit un élu parisien, il n'est pas question de renouveler le drame de Furiani au coeur d'une grande ville. Sage précaution, quand on sait par exemple que les chalets en bois, fixés l'an dernier à Noël sur la façade de Fauchon, pèsent plusieurs tonnes... Didier Falcand

Envoyer par mail un article

Des bâches sur la ville

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.