Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE

Unanimité pour la bonne cause

09/12/2004

Le jury événementiel du Grand Prix Corporate a privilégié les opérations des secteurs public et associatif avec une palme à l'événement d'Action contre la faim, sacré Grand Prix de cette catégorie.

Sexe, âge, secteur d'activité... tout était censé éloigner les membres du jury du Grand Prix Corporate catégorie événementiel. Côté agences, on retrouvait Stratéus (Lowe), Market Place et Connect Factory (Aegis). Côté annonceurs, des sociétés aussi différentes que Nike, la SNCF et Canderel se partageaient l'estrade. C'est pourtant à l'unanimité qu'ils ont récompensé l'association Action contre la faim (ACF) et l'agence Carré bleu marine (groupe DDB) pour leurs opérations de sensibilisation du grand public à la faim dans le monde et à la valeur de l'eau.

Le palmarès n'a pas fait débat. Les deux événements d'ACF ont fait vibrer la corde sensible du jury.« On se devait de couronner ces opérations,explique Anne Lévesque, de l'agence Stratéus.C'est le summum de notre métier, tellement technique par nature. Si des opérations événementielles peuvent contribuer à aider les populations en difficulté, il faut les encourager... »De là à imaginer que les lauréats ont été primés pour la seule beauté des causes défendues...« Certainement pas,répond Benoît Lanciot, responsable des événements de la SNCF.En règle générale, nous avons choisi les événements osés, réalisés avec peu de moyens. La sélection prouve qu'il y a encore des agences qui travaillent. Ce Grand Prix m'a conforté dans l'idée qu'on peut faire du mass media autrement qu'avec les campagnes de publicité. »

Avec l'opération de l'Opac (Office public d'aménagement et de construction) du Grand Lyon, les deux événements SNCF (Nuit blanche et « J'aime le train ») et l'action des mines de potasse d'Alsace, le millésime 2004 témoigne d'une montée en gamme des événements des secteurs public et parapublic.« C'est clairement une nouveauté,selon Joseph Caunan, de l'agence Market Place.Les secteurs de l'automobile ou des télécoms étaient quasi absents de la compétition. Ce nouveau segment de l'événementiel, d'habitude très frileux, arrive en force et c'est bon signe pour la profession. Cet univers fait habituellement preuve de consensus politique, il y a rarement d'idées novatrices. Les campagnes primées au Grand Prix viennent prouver le contraire. »Ainsi, pour la SNCF, l'agence Auditoire a pris le parti de faire découvrir les coulisses du chemin de fer. L'Opac du Grand Lyon a organisé, en interne, une soirée « bad boys » avec un concours de graffitis à la clef, tandis que l'agence Passe muraille a imaginé un spectacle d'envergure régionale pour les cent ans des mines de potasse d'Alsace. Toutes ces opérations ont été récompensées pour leur audace compte tenu des faibles coûts engagés. Et, effectivement, ni prix ni mention n'ont été accordés aux grosses opérations externes, comme le budget Renault pour le lancement de la Mégane ou celui de SFR pour l'arrivée du 3G. Bref, cette année, le Grand Prix Stratégies de l'événementiel a visiblement privilégié l'économie, la créativité et l'impertinence.

Envoyer par mail un article

Unanimité pour la bonne cause

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.