Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE

Deux opérations coup-de-poing dans l'humanitaire

09/12/2004

Les deux événements lancés par Action contre la faim et conçus par l'agence Carré bleu marine remportent le Grand Prix Événementiel.

En arrivant à ma voiture, j'ai trouvé sur le capot le petit présentoir d'Action contre la faim[ACF], raconte Anne Levesque, de l'agence Stratéus (Lowe).Sur le dessus, deux tubes à essai étaient accrochés. L'un rempli d'eau claire et l'autre d'eau boueuse, avec ce message fort : " Plus d'un milliard de personnes boivent une eau avec laquelle vous ne laveriez pas votre voiture. " Je peux vous dire que c'était parlant. »En tant que professionnelle de la communication événementielle, Anne Levesque a pu apprécier à sa juste valeur l'opération lancée par ACF en mars 2004 à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau. Coup de chance pour l'ONG, la publicitaire était aussi membre du jury 2004 du Grand Prix Corporate Événementiel. Couronnées à l'unanimité par le jury pour cette campagne et une autre sur la faim dans le monde, ACF et l'agence Carré bleu marine (groupe DDB) ont trouvé un écho très favorable dans les médias. La deuxième opération, tout aussi chargée de symboles, a eu lieu à l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation, en octobre dernier. Baptisée «L'horloge de la faim», elle consistait à placer 306 statuettes de taille humaine sur un lieu de grand passage. Toutes les quatre secondes, l'une d'entre elles tombait quand retentissait le gong symbolisant une mort due à la malnutrition. Le message : « Une personne meurt de faim toutes les quatre secondes. »

Très faible budget

Ces deux campagnes bien distinctes, espacées de six mois, ont permis à l'association de frapper fort deux fois dans l'année.« Avec l'opération " Eau ", nous avons cherché comment toucher les gens dans leur quotidien via une campagne de rue,commente Franck Hourdeau, directeur de la communication d'ACF à Paris.L'eau pour laver sa voiture convenait parfaitement. Il fallait que l'on puisse s'identifier, sans tomber dans le travers de la provocation. Les associations humanitaires trop technocratiques se sont coupées du grand public. »En elle-même, l'opération sur l'eau ne suffisait pas pour trouver un large écho, d'où la décision de placer les 10 000 présentoirs sur les voitures garées autour des grandes rédactions nationales et dans les quartiers hautement fréquentés de Paris.« Un événement grand public doit être un événement médiatisable,commente Tanguy Mary, directeur du pôle Événement grand public de Carré bleu marine.Avec l'agence de relations presse Ketchum, nous avons mis en place des sujets clés en main pour les rédactions, avec reportages en Afrique, par exemple. »

Ces deux opérations, qui devraient être pérennisées, ont eu des retours médiatiques éloquents. À elle seule, « L'horloge de la faim » a suscité 27 sujets en presse écrite, 50 passages radio et surtout 27 minutes de JT, dont quelques ouvertures. Le tout avec un budget dérisoire : 30 000 euros pour chacune des campagnes. La communication paye, puisque 2004 s'annonce déjà comme la meilleure année de collecte de fonds pour ACF : 1 million d'euros de plus qu'en 2003.« Nous avons récompensé l'audace, la créativité, mais aussi le fort impact de la campagne »,résume Anne Levesque.

Envoyer par mail un article

Deux opérations coup-de-poing dans l'humanitaire

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.