Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Créations

La méthode DDB

16/12/2004

DDB Paris a retrouvé cette année le chemin des podiums créatifs. L'agence recueille les fruits de la réorganisation de fond en comble menée ces deux dernières années.

DDB Paris a repris des couleurs. Maintes fois primée cette année au Grand Prix Stratégies, aux Effie ou encore à Cannes - notamment pour Stihl, Knorr, Neutrogena, Volkswagen, Audi A3, la Fédération française d'athlétisme -, l'agence de publicité a bien tenu son rang au sein d'un réseau, DDB Worldwide, où la compétition fait rage. Bref, 2004 est à marquer d'une pierre blanche. Pourtant, il y a deux ans à peine, l'enseigne, issue de la fusion entre DDB et Louis XIV, s'embourbait.« Cela ne fonctionnait plus,convient Bertrand Suchet, président de l'agence.Les relations humaines étaient basées sur un fonctionnement très clanique, avec ses baronnies. Nous avions un héritage mais pas de productivité. Nous avons cassé cette spirale négative. Il fallait un reformatage complet de DDB Paris pour repartir. »Résultat : aujourd'hui, 80 % des salariés ont moins de trois ans d'ancienneté.

Émulation sportive

Mais c'est surtout la nouvelle donne à la direction de la création qui a totalement renouvelé l'agence. En juillet 2003, DDB Paris récupère le duo Alexandre Hervé et Sylvain Thirache, trente-deux ans chacun, pour diriger la création, installée au sixième étage de l'immeuble du groupe, rue d'Amsterdam à Paris.« Ils ont redynamisé l'agence,explique le président de DDB Paris,en redonnant une valeur créative à nos clients historiques : Audi, Volkswagen, Bouygues. »Que d'honneurs !« Nous avons repris les rênes en faisant de l'agence quelque chose qui nous ressemble avec les valeurs de DDB,explique Sylvain Thirache.Nos méthodes ? Des briefs ouverts, une compétition saine entre les teams, une émulation sportive. Nous avons beaucoup poussé les créatifs à exprimer leurs passions, leurs pulsions. Du coup, nous avons un directeur artistique senior qui s'est retrouvé photographe pour l'agence. Il s'éclate ! »Depuis mai 2004, Bertand Pallatin, également directeur de création, a rejoint l'équipe. Selon Bertrand Suchet, la nouvelle recrue« sait mettre une pression créative sur les budgets plus difficiles. Avec lui, nous avons récupéré Salakis du groupe Lactalis, un gros client qui draine une kyrielle de marques : Lactel, Bridel, Président, etc. »

La recette du retour en forme de DDB Paris ne se résume pas à la création. L'agence a aussi procédé à une réorganisation de son pôle commercial.« Nous avons joué aux chaises musicales avec les budgets. 95 % des commerciaux n'ont plus le même qu'il y a deux ans »,indique Bertrand Suchet. Ce dernier ne jure plus que par sa stratégie de relation client :« Nous entretenons un rapport charnel avec les annonceurs. Notre point de vue diffère souvent radicalement du leur dès le niveau du brief. Tout le travail consiste à les rassurer pour apporter des idées créatives et violentes qu'ils vont finir par accepter. »Le planning stratégique, dirigé par Patrick Faure, joue aussi un rôle plus important.« Avant, l'agence n'avait pas le temps de faire travailler le planning,remarque le président de DDB Paris.Maintenant, ils sont douze. »

Envoyer par mail un article

La méthode DDB

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies