Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

médias

Les down

16/12/2004

Envol du docufiction ou des radios régionales, difficultés de Réservoir Prod ou du groupe Bauer... Petit inventaire des succès et insuccès qui ont marqué l'année dans les médias.

le réservoir de delarue à sec ?

Début novembre, Réservoir Prod a annoncé la suppression de 33 postes. Créée il y a dix ans, la société de production dirigée et détenue à 99,99 % par Jean-Luc Delarue fait les frais de la crise du talk-show et de la perte de plusieurs émissions :ScrupulesetStars à domicilesur TF1,Les Coulisses du pouvoirsur France 2,C'est mon choixsur France 3,La Vie en clairsur Canal +. Depuis début 2004, Réservoir Prod a perdu 84 % de son volume de production et son chiffre d'affaires a fondu de plus de 50 %.

l'adieu de Chaisemartin À la Socpresse

Porté au pouvoir par l'ancien propriétaire de la Socpresse Robert Hersant, l'avocat Yves de Chaisemartin perd les commandes du groupe qu'il tenait depuis 1996. Cet homme rompu aux arcanes de la négociation, aussi bien avec le syndicat du Livre qu'avec une famille Hersant divisée depuis la disparition de la dernière épouse du Papivore, pourrait bien rebondir en reprenant, par exemple, quelques pièces de l'empire. Ses indemnités de départ lui donnent les moyens de son rêve : devenir à son tour propriétaire et patron de presse.

J'y vais, j'y vais pasÀ la trappe

France 3 a décidé d'arrêter J'y vais, j'y vais pas le 17 décembre, faisant jouer la clause d'audience. En septembre, la chaîne avait confié à Valérie Benaïm, transfuge de TF1, la lourde tâche de succéder auC'est mon choixd'Évelyne Thomas, diffusé depuis novembre 1999, avec un talk-show à tendance « coaching ». En dépit de recadrages, l'émission n'a pas décollé. Après avoir démarré à 10 % de part d'audience, elle s'est effondrée à 7,6 % de moyenne contre 16 % pourC'est mon choix.

Côté femme, Bayard tâtonne

L'objectif était ambitieux. Malgré des investissements promotionnels importants, Bayard a échoué à faire de l'ancienBonne soirée« le grand hebdomadaire de société des femmes de 40 à 55 ans ». Du coup, le groupe a revu ses ambitions à la baisse.Côté Femme,qui visait 240 000 exemplaires à fin 2004 passe d'un rythme hebdomadaire à une périodicité mensuelle. L'éditeur vise désormais 60 000 ventes au numéro contre 54 000 aujourd'hui.

RFI dans la tourmente

Le PDG de Radio France internationale, Antoine Schwarz, qui a succédé en juin à Jean-Paul Cluzel, est critiqué pour sa gestion du groupe public. Le 19 novembre, une motion de défiance est signée par 94,9 % des salariés votants. Les syndicats évoquent des menaces sur les rédactions en langues étrangères et sur l'emploi. Auparavant, Alain Ménargues, directeur de l'information, a été contraint de quitter son poste pour des propos jugés antisémites. Le 2 décembre, RMC-Moyen Orient, filiale de RFI, entre à son tour en grève pour s'opposer au directeur d'antenne Béchara el-Bonn, alors que le directeur général, Christophe Carbonnier, devra quitter ses fonctions à la fin de l'année.

Arthur jugé déloyal envers Fun

Cauet, passé d'Europe 2 à Fun Radio, a été le transfert de l'été. Arthur, qui a fait le chemin inverse en novembre, celui de l'automne. Pour casser un contrat le liant à Fun Radio jusqu'en juin 2005, l'animateur est allé devant les tribunaux, arguant que la station avait failli à son obligation contractuelle de promotion de l'image de son animateur en engageant Cauet, dont il dénonce publiquement un dérapage ancien. Le juge a cassé son contrat tout en estimant que l'attitude d'Arthur était déloyale envers Fun Radio.

la télé-réalité à bout de forces sur m6

Le succès duPensionnat de Chavagnesne le masque pas : la chaîne deLoft Storypatine dans la télé-réalité. L'année avait mal commencé avec l'arrêt prématuré de l'émissionÀ bout de force,dont seul un épisode a été diffusé. Plus tard,Les Colocatairesn'ont pas séduit plus de 2 millions de téléspectateurs, un peu moins queLe ChantieretGloire et Fortune,deux formats originaux qui n'ont pas convaincu davantage. Quant à la deuxième saison d'À la recherche de la nouvelle star,elle a perdu un million de fidèles par rapport à la première.

Cocktail éventé chez Bauer

Contrairement à ses deux compatriotes implantés en France, Prisma Presse et Axel Springer, le groupe allemand Bauer(Girls, Maxi)ne parvient pas à enclencher une dynamique de croissance. Le dernier lancement en date, le magazineCocktail,mis en kiosques à 350 000 exemplaires en février 2003, vient d'être officiellement « suspendu ». Il rejoint les éphémèresVanilly, Claire et zenou encoreScreenfun,lancé en 2000 par le groupe, au cimetière des concepts éteints ou morts-nés.

Envoyer par mail un article

Les down

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.