Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entretien

Émilie Raffoul, corédactrice en chef de Lundi investigation : « La France a du retard sur les pays anglo-saxons »

16/12/2004

Qu'ont apportéLundi investigationet90 Minutesau journalisme d'investigation ?

E.R. 90 Minutesest arrivée à un moment où les téléspectateurs étaient en demande d'une information plus crédible. Les médias étaient décriés, il y avait une perte de confiance. Aujourd'hui,90 Minutesa fait des petits :Lundi investigation, mais aussi des magazines commePièces à conviction[sur France 3] et bien d'autres. C'est un indice positif.

Quelles sont vos spécificités ?

E.R.L'audience oblige trop souvent les chaînes à faire le grand écart entre des secteurs journalistiques et une écriture plus grand public. Canal + étant une chaîne d'abonnés et cryptée,90 MinutespuisLundi investigationont tenté d'aller à contre-courant. Notamment en abordant les sujets avec des angles plus tendus, inédits. Avec 33 films par an, nous nous devons d'être à chaque fois au rendez-vous de l'original, du surprenant et de l'événementiel. Chaque conférence de rédaction est une vraie gymnastique ! Il s'agit pour nous de mettre le doigt là où ça fait mal. Mais avec un souci constant de transparence.

Où en est l'investigation en France ?

E.R.Une émission comme90 Minutesa parfois permis de frapper fort sans pour autant travailler de manière récurrente avec la police, comme c'était souvent le cas auparavant. Mais il existe encore de trop nombreux domaines en France où les journalistes se heurtent à des portes closes. C'est pourquoi, avec un groupe de confrères, nous avons lancé un mouvement pour un « Freedom Information Act » (1). Quand on enquête sur des affaires publiques, l'accès aux documents est censuré. De ce point de vue, l'investigation en France est en retard par rapport au modèle anglo-saxon.Entretien : E.B.

(1) Depuis avril 2004, plus de 400 journalistes, parlementaires, juristes, éditeurs français... ont signé un texte demandant un meilleur accès aux documents administratifs (www.liberte-dinformer.info), qui s'inspire de la loi sur la liberté d'information votée en 1966 aux Etats-Unis permettant aux citoyens américains un accès aux informations classées.

Envoyer par mail un article

Émilie Raffoul, corédactrice en chef de Lundi investigation : « La France a du retard sur les pays anglo-saxons »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.