Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entretien

Philippe Bailly : « La TNT est une chance pour les chaînes thématiques »

13/01/2005

Progression lente des abonnements, situation économique précaire : en 2004, les thématiques semblent marquer le pas.

Philippe Bailly.C'est le moins que l'on puisse dire. Il n'y a pas eu ces dernières années de bond spectaculaire, même si la part d'audience des « autres télévisions » continue de progresser [11,1 % en 2004]. En France, la proportion des foyers abonnés à une offre dite élargie de plus de quinze chaînes reste proche des 25 %, quand elle dépasse les 40 % au Royaume-Uni et approche les 90 % en Allemagne. Il reste donc une marge de progression importante...

Les annonceurs sont-ils toujours frileux ?

Ph.B.Le décalage persiste entre la part d'audience des chaînes thématiques et la part des investissements publicitaires qui leur reviennent (autour de 5 %). L'ouverture des secteurs interdits, le 1er janvier 2004, a généré de nouveaux revenus - environ 12 millions d'euros -, mais cela ne les tire pas d'affaire pour autant. Il faudra attendre 2007, lorsque la distribution aura pleinement accès aux écrans, pour en sentir véritablement les effets.

L'année 2004 a été marquée par des regroupements et une consolidation. Est-ce inquiétant pour la diversité du secteur ?

Ph.B.Le paysage s'est encore concentré autour de grands pôles : TF1, dont le portefeuille s'est enrichi, Canal + et M6. Au milieu subsistent AB et quelques chaînes adossées à des groupes comme Equidia ou L'Équipe TV. Les chaînes indépendantes semblent de plus en plus isolées. Avec la guéguerre entre TF1 et Canal + autour du football, la « paix des braves » a pris fin et les chaînes risquent d'en pâtir...

La télévision par ADSL menace-t-elle les chaînes thématiques ?

Ph.B.Au contraire ! Les nouveaux services associant téléphonie, Internet et télévision, tout comme les décodeurs « push » permettant la vidéo à la demande, sont un moyen de relancer la machine. La télévision va se consommer de plus en plus à la carte, et cela peut être un atout pour les chaînes. Fin 2005, on estime que la télévision par ADSL couvrira des zones équivalentes au câble. Cette concurrence, qui s'annonce féroce dans les grandes villes, devrait profiter au consommateur en faisant baisser les prix.

Et la télévision numérique terrestre ?

Ph.B.Là, c'est tout l'un ou tout l'autre. La TNT est une chance d'amener plus de Français vers plus de chaînes et de relancer l'intérêt des annonceurs pour les chaînes thématiques. À condition que l'offre gratuite soit attractive, convaincante et accessible. La TNT va donc focaliser l'attention sur quelques chaînes thématiques. Plus que jamais, les chaînes devront avoir une identité forte et respecter leur promesse pour ne pas disparaître.

Entretien : M.M.

Envoyer par mail un article

Philippe Bailly : « La TNT est une chance pour les chaînes thématiques »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.