Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Jeunes pousses et vieux routiers

13/01/2005

Les chaînes thématiques sont à la fois une pépinière de talents, un purgatoire des animateurs tombés en disgrâce sur les chaînes hertziennes, le refuge de ceux qui y cherchent une liberté de ton, voire la dernière étape d'animateurs en fin de vie cathodique.

Bernard Montiel : TMC - « Montiel fait son cinéma »

Depuis la rentrée 2003, Bernard Montiel est le Monsieur Cinéma de TMC. En cinéphile averti et passionné, il couvre les principaux festivals de cinéma et ceux consacrés au petit écran. Une renaissance cathodique pour l'ex-présentateur de Surprise sur prise et de Vidéo gag, viré par la Une en février 2003, après s'être « lâché » au micro de Jean-Marc Morandini, fustigeant dans un bel ensemble TF1, ses dirigeants et l'émission de Bernard Tapie. En octobre 2003, il réglait ses comptes dans Télé réalités (Flammarion), accusant Bernard Tapie d'être responsable de son éviction et d'avoir convaincu Patrick Le Lay. Grâce à TMC, rachetée par le duo TF1-AB, Bernard Montiel a retrouvé les faveurs de TF1, qui l'a contacté au printemps pour présenter La Ferme célébrités. Début décembre, il a tourné le pilote d'une émission people, produite par Endemol.

Jean-Marc Morandini : MATCH TV - « Ça reste entre nous » et « Ça reste entre nous 2 »

C'est l'un des grands miraculés de la télévision. Carbonisé par TF1 pour avoir présenté au début des années quatre-vingt-dix Tout est possible, qualifiée de télé- poubelle avant l'heure, Jean-Marc Morandini a retrouvé une virginité sur les chaînes thématiques et à la radio. Licencié par RMC en juillet 2003, il anime depuis la rentrée de cette même année une émission quotidienne sur Europe 1 (11 à 12 heures), où il décortique les coulisses de la télévision. Un carton qui fédère chaque matin 1,7 million d'auditeurs et a fait gagner en un an 37,5 % d'audience à la tranche. Son livre Le Bal des faux culs (L'Archipel), paru en mars 2004, s'est vendu à ce jour à plus de 30 000 exemplaires. À la télévision, Morandini anime depuis la rentrée deux quotidiennes sur Match TV : Ça reste entre nous, un JT people qu'il présente avec Faustine Bollaert, et Ça reste entre nous 2. Au printemps, Morandini a tourné avec Réservoir un pilote destiné à France 2.

La bande de filles de « Kawai » : FILLES TV - « Kawai »

C'est non pas un mais des visages qu'il faut suivre avec attention sur Filles TV, la dernière- née du groupe Lagardère. Lancée à la rentrée, la chaîne destinée aux adolescentes a fait de Kawai (qui signifie « mignon », « super » en japonais) un pilier de sa grille. Chaque après-midi, une dizaine de filles déjantées animent un direct marathon, entre 17 heures et 20 h 45. Au menu, des séries, des chroniques, des débats, des moments de délire... et une grande interactivité avec les jeunes téléspectatrices qui « sont déjà accros », selon la chaîne. Âgées de 18 à 25 ans, issues de la danse (un ancien petit rat de l'Opéra figure dans la troupe) ou du music-hall, et toutes rompues au théâtre, la bande, qui ne se connaissait pas, a été recrutée par casting. Classique. C'est leur première expérience télé, mais sûrement pas la dernière.

Philippe Gildas : PARIS PREMIÈRE - « Vous prendrez bien un peu de recul » VOYAGE - « Chacun son monde »

Le 4 novembre dernier, Canal + a ressuscité, pour ses vingt ans, le duo mythique de Nulle Part Ailleurs, Philippe Gildas et Antoine de Caunes. Rapide retour au bercail pour celui qui a marqué la chaîne cryptée de son empreinte pendant plus de quinze ans. À soixante-neuf ans, l'inusable « Philou » semble infatigable. Après avoir quitté Canal +, pendant l'été 2002, c'est sur Voyage qu'il est allé se ressourcer, succédant à Alex Taylor dans Chacun son monde. Chaque vendredi, ce carnet de voyage conçu autour des cinq sens n'a pourtant rien d'une « pré- retraite ». La preuve : Paris Première lui a confié à la rentrée un talk-show politique du dimanche soir, baptisé Vous prendrez bien un peu de recul. Gildas, accompagné du trublion Beigbeder, y anime un débat d'idées très intellectuel. Entre-temps, il a mis entre parenthèses les projets de chaînes - l'une destinée aux seniors, l'autre à l'art de vivre - qu'il avait concoctés avec Michel Drucker.

Marie Drucker : ITÉLÉ - « Le Grand Journal »

La fille de Jean Drucker - et partant nièce de Michel - est l'un des visages les plus prometteurs du paysage télévisuel. À trente-deux ans, Marie Drucker a fait ses armes à l'information pure et dure, sur ITélé, où elle est entrée il y a plus de quatre ans. Depuis, elle y anime Le Grand Journal. Avec le rapprochement des équipes ITélé- Canal +, elle est considérée comme un excellent joker par Rodolphe Belmer, le directeur général des programmes de Canal+. Ainsi, elle a remplacé au pied levé Daphné Roulier à la barre de + Clair, l'hebdomadaire sur la télévision de la chaîne cryptée. Un remplacement qui pourrait, dès la rentrée prochaine, être totalement effectif si Daphné Roulier laissait tomber cette émission, comme elle en a manifesté l'intention. Dans le cas contraire, nul doute que Canal + trouvera à Marie Drucker un petit quelque chose.

Maurad : MCM - « Quartier VIP »

Maurad se souviendra encore longtemps de ses débuts à la télévision. C'était en décembre 2002, sur Canal +, et il devait succéder à L'Hypershow de Frédéric Beigbeder. Sa quotidienne, Maurad contre le reste du monde, produite par Air Productions (Nagui) a fait long feu, stoppée faute d'audience après moins de trois mois d'existence. Quelque temps plus tard, c'est NRJ qui décidait d'arrêter son émission quotidienne Accord parental indispensable, sous la pression du Conseil supérieur de l'audiovisuel, horrifié par « les propos jugés injurieux et pornographiques » de l'animateur. Maurad, échaudé par les « grandes » chaînes, récupère sur MCM, où il anime depuis la rentrée Quartier VIP, une émission hebdomadaire. Installé dans une cellule de prison, il reçoit des chanteurs, comédiens, politiques, sportifs, humoristes, etc. Il est aussi chaque soir sur Europe 2, de 20 heures à minuit (Liberté, Égalité, Maurad).

Michel Field : PARIS PREMIÈRE - « Ça balance à Paris » PINK TV - « Le Set »

Après une succession d'échecs, dont l'arrêt en 2001 des émissions Ce qui fait débat et Prise directe, qu'il animait et produisait sur France 3, Michel Field a connu une petite traversée du désert cathodique. Il a beaucoup peiné avant que France 2 ne lui propose, à la rentrée 2003, d'animer Comme au cinéma, où il fut peu suivi (13 % de part d'audience moyenne). C'est sur Paris Première qu'il s'est refait une santé l'an dernier avec Field dans ta chambre. Cette année, l'animateur est l'un des rescapés de la cure d'amaigrissement que M6 a imposée à Paris Première. Dans Ça balance à Paris, entouré d'une joyeuse bande de chroniqueurs, il parle cinéma, littérature, télévision et musique. Animateur ragaillardi, Michel Field est aussi un producteur heureux. Sa société, Belleville Production, produit la quotidienne de la chaîne gay Pink TV.

Stéphane Rottenberg : MATCH TV - « Presse connection »

Stéphane Rottenberg a une formation de journaliste. Il s'avoue « fou de télé », « dévoreur de presse » et fidèle de Match TV, qu'il a rejoint dès son lancement, en décembre 2001. Pendant deux saisons, il y a présenté Comme à la télé. Cette année, en dépit d'une grille resserrée, Claude-Yves Robin lui a confié Presse connection, le premier magazine hebdomadaire de 52 minutes consacré exclusivement à la presse. « Je trouve la presse magazine plus riche et variée que jamais, explique-t-il. Mélanger les genres, réunir sur un même plateau Gala et Le Monde, cela ne s'était jamais fait. » En quatre mois, son plateau est déjà un incontournable pour ses confrères de l'information écrite. Et Rottenberg, devenu directeur général adjoint d'Angel Productions (groupe Lagardère), n'a pas pour autant abandonné son émission sur AB Moteurs et ses présentations ponctuelles sur M6. C'est l'une des figures montantes de la télévision.

Marie Labory et Christophe Beaugrand : PINK TV - « Le Set »

On se bousculait au portillon pour figurer dans la grille de Pink TV, la chaîne gay, première du nom, lancée en octobre dernier. Surtout pour présenter Le Set, le rendez-vous phare de la grille, diffusé tous les soirs à 20 heures et produit par Michel Field. Lequel a opté pour un duo homme-femme bien paritaire. À vingt-neuf ans, Marie Labory a un parcours de journaliste-reporter d'images bien rempli (DUT à Bordeaux, 1er Prix JRI de la Fondation Varenne en 2003). Elle réalisait des sujets pour les journaux télévisés de France 2 et France 3 quand elle a été choisie. Son comparse, Christophe Beaugrand, vingt-sept ans, est tombé dans la télé à six ans, en assistant à... La malle à malice, sur FR3 Lorraine Depuis, il a enchaîné France 5, Télématin, TPS Home Cinema et surtout LCI. Fou de bandes dessinées, il continue de collaborer à Ado FM, où il est entré en 1996.

Anne-Gaëlle Riccio : TF6 - « Le Hit »

D'ordinaire, M6 va puiser dans ses chaînes thématiques de nouveaux talents. Ce fut ainsi le cas pour Michael Youn. Le parcours d'Anne-Gaëlle Riccio est différent. À vingt-sept ans, la présentatrice du Hit de TF6 - qui exerce aussi sur la chaîne ses talents de comédienne en piégeant des participants à de fausses émissions de télévision - travaille déjà sur M6. À la rentrée 2003, on l'a retrouvée dans Tubissimo et Plus vite que la musique. Désormais, une ou deux fois par semaine, elle rejoint l'équipe de C'est pas trop tôt et présente les M6 Music Live. Auparavant, elle a travaillé sur MCM, où elle est entrée à l'age de dix-huit ans. Elle n'était encore qu'une étudiante lorsqu'elle animait déjà chaque semaine, en 1998, Le Hit de MCM, en direct du MCM Café. Pendant cinq ans, elle pilotera L'Intégrale, sur la même chaîne, puis Le Journal de la musique, chaque jour, et enfin Clap, un format court sur les sorties cinéma.

Envoyer par mail un article

Jeunes pousses et vieux routiers

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies