Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Portrait

Laurence Salfati, voyageuse professionnelle

12/05/2005

Laurence Salfati a un job en or. Celui dont tous les cadres en quête d'exotisme rêvent. Depuis quatre ans, elle est responsable des relations publiques de l'activité tourisme d'affaires de Carlson Wagonlit Event. Traduction concrète : chercheuse de destinations insolites... L'originalité, c'est le dada de cette femme de quarante-deux ans, qui a passé l'essentiel de sa carrière dans le voyage. Elle fait ses premières armes chez un tour-opérateur, puis poursuit dans le tourisme de luxe (notamment Privilèges Voyages) pendant une dizaine d'années.

Chez Carlson Wagonlit Event, elle est donc chargée de dénicher des lieux surprenants. Sa recette ?« Je lis beaucoup, surtout la presse magazine grand public haut de gamme, mais aussi les magazines de décoration qui font régulièrement des dossiers sur des destinations en y apportant une nouvelle couleur et sont souvent précurseurs à deux ans »,explique Laurence Salfati, la seule personne, au sein de l'unité tourisme d'affaires de Carlson, à consacrer la moitié de son temps à la recherche d'endroits originaux.

Toujours en alerte

Ses magazines de prédilection pour pêcher les bonnes idées ?ElleouMarie Clairemais aussiL'Art de voyagerouAD.Deuxième source d'information : les salons. Et essentiellement l'International Luxury Travel Market, qui a lieu chaque année à Cannes, au mois de décembre.« J'y ai découvert que le Belize[en Amérique centrale]était une destination qui disposait maintenant d'infrastructures suffisantes pour organiser des séjours originaux »,explique-t-elle. Autre mine d'informations, le réseau, tentaculaire, de Carlson Wagonlit dans le monde. Ses oreilles traînent dans les réunions ou les voyages internes. Elle entend, par exemple, parler d'un restaurant mythique à Shanghai ? La voilà qui contacte un des dirigeants de Carlson, qui a des contacts privilégiés dans la ville chinoise et qui pourrait l'aider à « privatiser » l'endroit pour un client.« J'ai réussi à faire ouvrir The Three on the Bund, le restaurant du prestigieux Spa Royal Evian, à Shanghai. Je n'y serais jamais parvenue sans l'aide de ma hiérarchie »,avoue Laurence Salfati.

La contrepartie de ce métier qui passionne Laurence Salfati, c'est qu'elle n'arrête jamais

de travailler. Elle est en permanence en alerte. Elle va au restaurant avec des amis ? Elle prendra

des notes discrètement si elle trouve l'ambiance électrique.

Une salle de spectacle vient d'ouvrir ses portes ? Elle s'y rendra avec l'idée de privatiser la salle pour un client... Même lorsqu'elle part en vacances, elle choisit

des lieux qui lui sont inconnus. Mais, pour elle,« ce n'est pas

un poids, juste une déformation professionnelle ».On imagine,

en effet, des métiers bien

plus pénibles...

Envoyer par mail un article

Laurence Salfati, voyageuse professionnelle

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.