MARKETING COMMUNICATION MEDIAS

Date de parution :

Plan de la rubrique Dossiers
Votre Flux Rss Stratégies Dossiers
Accueil > Etudes / Tendances > Dossiers > L'événement en coulisses > « Le marché est aujourd'hui structuré et mieux géré qu'auparavant »

L'événement en coulisses

<< Introduction du dossier


SOMMAIRE DU DOSSIER :

Kermeet : les nouvelles technologies au service de l'événement
Comment Le Public Système repère les prestataires innovants
« Le marché est aujourd'hui structuré et mieux géré qu'auparavant »



« Le marché est aujourd'hui structuré et mieux géré qu'auparavant »

17/11/2005

Le créateur du salon Heavent, qui aura lieu du 22 au 24 novembre à l'hippodrome de Longchamp, à Paris, parle de l'évolution d'un secteur en perpétuelle mutation.

Comment a évolué le marché des prestataires de services depuis vingt ans ?

Romuald Gadrat. Il y a vingt ans, ce métier était considéré comme marginal. Les sociétés de prestataires n'avaient pas pignon sur rue. Les premières ont été les organisatrices de concerts. Au milieu des années quatre-vingt, certaines entreprises ont eu un surplus d'argent et se sont mises à rechercher davantage d'originalité pour leurs fêtes. Elles ont alors vu l'intérêt d'un événement, qui met les gens en contact. Ensuite, petit à petit, les lancements de produits, road shows et autres se sont multipliés. Cette nouvelle demande a entraîné la création d'agences et, parallèlement, de prestataires.

Les prestataires se sont alors professionnalisés...

R.G. Au fur et à mesure, ils ont dû gérer leur entreprise. Un mouvement de concentration s'est engagé. Certains n'ont pas survécu, d'autres ont été rachetés. D'autres encore, à l'instar de GL Event, ont été jusqu'à la cotation en Bourse. Ce marché est aujourd'hui très structuré et bien mieux géré qu'il y a quelques années.

Y a-t-il une barrière à l'entrée pour les « petits » prestataires ?

R.G. Il y a de la place pour les bons. Mais il faut qu'ils se fassent connaître. Je pense que les prestataires de toutes tailles ont un rôle à jouer. Sur un petit événement, il vaut mieux sans doute utiliser un petit prestataire et plutôt un gros sur un événement de grande taille.

Pourquoi avoir créé le salon Heavent, qui fête ses cinq ans cette année ?

R.G. Pour permettre à un marché qui évoluait d'avoir une plus grande visibilité. Et pour permettre aux acheteurs de voir tout ce qui se fait. Un petit prestataire a sa chance sur notre salon.

STRATEGIES SUMMIT
Annuaires professionnels en ligne

STRATEGIES SERVICES