Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La télévision est bonne conseilllère

26/01/2006 - par Bruno Fraioli

Les émissions consacrées à la décoration tentent de donner aux Français d'autres idées que le sacro-saint style rustique.

Ah, l'art de vivre à la française ! Les animateurs de programmes télévisés consacrés à la décoration d'intérieur aimeraient bien se passer de cette caractéristique nationale. « Il existe chez nous un syndrome Versailles, affirme Cendrine Dominguez, productrice et présentatrice de Téva déco, sur Téva. En France, changer de ­canapé est une affaire très sérieuse. C'est dommage car, en décoration, il existe mille raisons de rire. Le rustique, c'est rassurant, mais il faut aussi casser les clichés. »

à chacun son territoire

Attachés à ce style national, les Français ne ­rechignent pourtant pas à aller puiser des idées dans les émissions consacrées à l'aménagement de la maison. Ainsi, Téva déco fête son dixième anniversaire sur Téva, Côté maison a été lancée il y a six ans sur France 3 et Question maison est présente sur France 5 depuis cinq ans. L'émission est elle-même la déclinaison, en format long, du programme court Du côté de chez vous, diffusé depuis une décennie après le journal de 20 heures de TF1. « Nous sommes dans un pays très marqué par un héritage et des styles historiques, observe Marie Montuir, rédactrice en chef d'Intérieurs, le magazine de Paris Première. Notre rôle est de dire qu'en ­décoration, il faut aussi savoir oser et qu'il n'est pas obligatoire de devoir tout changer. »

Conseillère, la télévision évite de jouer les despotes. « Nous ne nous fixons aucune limite, confie Cendrine Dominguez. La seule chose interdite, c'est de dire aux personnes que leur intérieur est moche et que nous allons tout changer. Il n'y a pas de mauvais goût, mais des connaissances. Notre travail est de montrer qu'il existe d'autres choix. » Néanmoins, comme en presse magazine, où les titres foisonnent (lire ci-dessous), chaque émission possède son territoire : le bricolage pour Côté maison, le conseil pour Téva déco, la découverte pour Intérieurs. De son côté, Question maison aborde un peu tous ces domaines, avec un petit plus : un réaménagement entièrement pris en charge par la production... et son partenaire, l'enseigne spécialisée Leroy Merlin. « Nous ne sommes ni dans le bricolage ni dans le loisir-décoration, indique Patrice Aroun, producteur délégué de l'émission. Nous présentons des propriétaires ayant effectué des travaux et pouvant en parler. Notre limite ? Les maisons trop luxueuses, qui rendent l'identification difficile. »

En la matière, la télévision entend se démarquer de la presse déco. « Il nous est plus facile de montrer les choses que nos confrères de la presse, affirme Cendrine Dominguez. Nous pouvons appuyer concrètement ce que nous disons. » Tout le monde s'accorde sur un point : l'audience. « Ce sont surtout de jeunes couples, entre 25 et 34ans, qui s'installent ou accèdent à la propriété », explique Patrice Aroun. « Dans leurs courriers, ils s'interrogent beaucoup sur leurs choix, et ne veulent pas se tromper », poursuit Cendrine Dominguez, qui se félicite de recevoir beaucoup de demandes émanant d'hommes. « Les femmes mettent la main à la pâte, mais les hommes y trouvent également leur intérêt. »

www.interieurs.fr

www.france5.fr/questionmaison

http://teva.m6.fr/content/home/index.shtml

http://cotemaison.mediterranee.france3.fr/

Envoyer par mail un article

La télévision est bonne conseilllère

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.