Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Positionnement

Les titres éducatifs font de la résistance

01/06/2006

Le lancement fin mars du magazine Guts, le nouveau masculin de HFM signé Gérard Ponson et Cauet, fait plutôt rire jaune les éditeurs de la presse jeunes éducative. « Il faut oser ­offrir aux 15-25ans autre chose qu'une presse sensationnelle à consommation immédiate, défend Pascal Ruffenach, responsable du pôle jeunesse et famille de Bayard. Notre ambition est de construire une relation dans la durée. » Bayard, dont le modèle est fondé, comme toute la presse éducative, sur l'abonnement, s'y essaie avec trois titres : Phosphore pour les lycéens, Muze et Eurêka pour les 16-25 ans. Lancé en décembre et tombé de 23 000 à 9 000exemplaires, ce dernier a dû jeter l'éponge en avril. Mais le titre scientifique se relance fin juin sous la forme d'un trimestriel, d'une newsletter hebdomadaire et d'un site Web. Bayard s'accroche aussi à Muze (42 000 exemplaires et 88 pages de publicité en 2005), mensuel féminin culturel qui table sur 50 000 exemplaires. Quant à Phosphore (91 442 exemplaires, - 7 %), il est au coeur d'une réflexion d'arbitrage entre print, Web et mobile. « Nous devons réinventer le contrat de lecture. Il faut trouver le moyen de poursuivre la discussion avec les jeunes par d'autres médias », analyse Pascal Ruffenach.

Question d'intérêt public

Jean Lopez, rédacteur en chef de Science&Vie junior (Emap), élu meilleur magazine de l'année 2006 par le Syndicat de la presse magazine et d'information, tient lui aussi son cap avec 151 706 exemplaires pour 1,5 million de lecteurs et une progression de la publicité de 11 %. « Dans un contexte de pessimisme, ce magazine affiche sa confiance dans les valeurs de la science, dans l'avenir et dans la jeunesse. » Même credo chez Milan Presse (Bayard) : « Les Clés de l'actualité souffrent, mais nous persévérons, affirme Stéphane ­Leblanc, directeur général. Nous allons retravailler la ­maquette, le format, la lecture et même le langage, sans oublier Internet. Les ­annonceurs doivent comprendre qu'un hebdo d'actualité pour les ados est d'intérêt ­public. » Une conviction partagée par Franck Tirlot, diplômé de l'Institut français de presse, qui a lancé en 2003 Citato, un Courrier international de la presse française pour les 15-20 ans, récompensé du Prix Jacques Douce. Le mensuel acquiert les droits de reproduction de 150 titres. Racheté par M6 l'été dernier, il est vendu 45 euros pour 50 exemplaires à 2000 points jeunesse (lycées, médiathèques, etc.) et diffusé ainsi gratuitement à 165 000exemplaires (OJD 2005). « Notre ambition est de faire découvrir et aimer la lecture de la presse aux jeunes et de ne pas céder au cynisme ambiant », explique Franck Tirlot. Respect !

Envoyer par mail un article

Les titres éducatifs font de la résistance

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.