Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Valérie Mréjen

26/10/2006

Depuis sa fondation, au début des années 1980, jusqu'à aujourd'hui, l'évolution de NRJ est incroyable. Simple radio libre devenue un grand groupe média, NRJ est une marque qui a réussi à conquérir, séduire, puis fidéliser les jeunes. Sa longévité va de pair avec une étonnante capacité de renouvellement : NRJ est toujours jeune. D'ailleurs, les tubes qui passent le plus souvent ont une durée de vie liée à leur succès : ils passent tous les jours pendant une période, et finissent par laisser la place à d'autres, aux nouveautés qui arrivent et les détrônent. Comme le dit le slogan : « Hit music only ». Un slogan qui pourrait s'appliquer au groupe lui-même : un groupe qui veut toujours être au top et qui le revendique. Contrairement aux stations qui essayent le plus souvent de passer des raretés, des versions différentes de tel ou tel morceau, des titres de « derrière les fagots », NRJ cherche au contraire à fédérer autour de valeurs fortes, résolument ancrées dans la modernité. Pour moi, il est important de remarquer que l'esprit « radio libre » propre à la marque dès son origine, fonctionne désormais sur d'autres supports comme, par exemple, la téléphonie, qui est synonyme d'indépendance. Cette volonté d'indépendance est ancrée dans le modèle économique du groupe, qui a su très tôt accélérer sa dynamique d'entrepreneur grâce, entre autres, à la publicité. J'ai l'impression qu'avec NRJ, ce qui compte, c'est d'être toujours en expansion : il y a une forme de réactivation permanente, une volonté de dynamisme. Sur NRJ, c'est « 100 % positif ». Toujours de la bonne humeur et un esprit potache. Pas de place pour les silences, les temps morts ou les couacs. NRJ : des initiales qui constituent une sorte de devise.

NRJ fonctionne comme un alphabet de trois lettres. J'ai d'ailleurs été frappée de voir que le logotype lui-même est un assemblage de consonnes, annonciateur du « langage texto » d'aujourd'hui. Ce langage parallèle peut être source de création. Marcel Duchamp, au début du siècle, a bouleversé l'histoire de l'art. Une de ses oeuvres les plus célèbres est, en 1919, sur une reproduction de la Joconde, une paire de moustaches et le commentaire « L.H.O.O.Q ». Aujourd'hui, avec NRJ, les jeunes inventent un langage simplifié compact et très direct. Il y a comme une volonté d'autonomie qui passe par tous les supports, exactement dans le même esprit que celui de la radio libre NRJ des années 1980, et celle du groupe d'aujourd'hui. Les frontières tombent entre les médias, les communautés dialoguent et, selon la même logique, l'écart entre la phonétique et la graphie tend à disparaître au profit d'une efficacité immédiate : on tchatte sur son ordinateur, on s'envoie des textos, on slame à la radio, etc. C'est comme si quelque chose se réinventait à l'intérieur même du langage. Il y a une très forte formalisation du langage parlé, qui est particulièrement novatrice. Comme NRJ a su véhiculer cette logique à travers la musique, elle pourrait aller plus loin et élaborer une langue nouvelle, un langage parallèle, où les chiffres et les lettres deviennent des signes plus immédiats et complètement dégrammaticalisés. Il pourrait y avoir des concours de langue sur NRJ, des compétitions de textos, des festivals de poésie avec des jeux de lettres, ou des émissions entières consacrées à des inventions de mots nouveaux (LM HT D Kdos 2 noL, 2man2 a LN, Je suis NRV, G la N, Je V HT D biR et du KKO pour le gouT, pas 2 problM, etc.) et - pourquoi pas - un lexique NRJ. La langue est vraiment importante pour un groupe comme NRJ, qui se veut à la fois très identitaire et universel, oral et visuel, phonétique et graphique. Cette frontière m'intéresse par rapport à mon travail. Pour NRJ, ce jeu s'inscrit dans un rapport toujours très contemporain, avec l'univers des jeunes d'aujourd'hui. Ce sont eux, sans doute, qui doivent porter à son comble ce que j'ai envie d'appeler une sorte de « NRJ Espéranto » : une langue nouvelle parlée par les générations en devenir.

Envoyer par mail un article

Valérie Mréjen

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies