Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Websélection

01/02/2007 - par Lionel Lévy

De plus en plus d'entreprises utilisent Internet pour gérer les candidatures qu'elles reçoivent. Si ces nouveaux outils présentent beaucoup d'avantages, attention à ne pas déshumaniser la relation avec les candidats.

Chez Google, le nouveau DRH est un algorithme. C'est la réponse de l'entreprise américaine, géant du Web, à l'afflux de CV : 100 000 par jour ! Tous les postulants doivent ainsi ­désormais remplir un formulaire Web ultradétaillé pour qu'un programme informatique détermine s'ils font l'affaire ou pas... Comment gérer des candidatures lorsqu'on en reçoit plusieurs dizaines de milliers par jour ? En France, même si la loi Informatique et libertés interdit à l'employeur de fonder sa décision d'embauche uniquement sur des tests informatisés, certaines entreprises pourraient être tentées de passer outre. La tendance est en tout cas au développement des tests d'autoévaluation pour les candidats. De nombreux sites d'emploi, tels Cadresonline ou Monster France à partir du deuxième trimestre 2007, en proposent ou vont en proposer. Et les entreprises y viennent aussi.

Sephora a ainsi mis en ligne sur son site Internet un test d'autoévaluation pour les candidats. « Il s'agit d'un quiz ludique pour présenter notre univers, comme on en trouve dans les magazines féminins, pas du tout d'un outil de sélection des candidats », assure Dominique Chémaly, directrice des ressources humaines de Sephora. Idem chez Conforama, qui vient de lancer sur son nouveau site RH un quiz pour savoir si le candidat a l'âme « d'un leader, d'un coach ou d'un boss »... Des tests qui sont donc des techniques de marketing RH destinées à séduire les candidats plus que des outils de recrutement. « Mais les pratiques commencent à évoluer, lance David Guillocheau, ­fondateur de Talent4job, un éditeur de solutions de recrutement en ligne. Un test d'orientation vient par exemple d'être mis en ligne sur le site Internet de Carrefour, permettant à des candidats de savoir s'ils ont l'étoffe d'un chef de rayon. » Selon lui, 5 % des entreprises du CAC 40 utiliseraient déjà des tests de présélection en ligne avant tout entretien d'embauche. Et de prédire que ce taux « pourrait atteindre 20 % avant la fin de l'année ».

Détecteur de mensonges

En attendant, une chose est sûre, Internet est devenu incontournable dans la gestion des CV. Beaucoup de grandes entreprises ont déjà installé des logiciels spécifiques très coûteux (300 000 euros minimum). Conforama profite ainsi de l'outil de gestion de CV de sa maison mère PPR pour traiter les 10 000 candidatures annuelles arrivant sur son site Internet (80 % du nombre total de candidatures). Idem chez Sephora, du groupe LVMH : « Grâce à l'outil de gestion de CV du groupe, la relation avec les candidats est beaucoup plus rapide et qualitative, explique Dominique Chémaly. Aucune attribution de poste n'est close sans que tous les candidats aient reçu une réponse. Une bonne image employeur, cela passe aussi par là. » Sans parler des viviers de candidatures ainsi créés et sur lesquels les entreprises peuvent mener des actions marketing (e-mailings et newsletters personnalisés, etc.).

D'autres sociétés se contentent des solutions proposées par les sites d'emploi pour simplifier la gestion des candidatures. Les trois quarts des entreprises clientes de Monster France utilisent ainsi Monster Office HR. « Cela permet notamment de trier les CV selon l'expérience, la formation, le secteur d'activité, etc., d'automatiser les réponses et de sortir des rapports d'activité », explique Annabelle Maury, responsable communication de Monster France. Des outils de gestion de CV qui se développent aussi pour les professionnels du recrutement que sont les sociétés d'intérim et les chasseurs de têtes. Sites-emploi.com et Every­where Recrutement proposent ainsi une ­solution permettant de gérer en ligne tout le processus de recrutement (détection via une base de données de 14 000 candidats référencés, validation et entretien via webcam et messagerie instantanée). Des nouvelles technologies qui facilitent la vie des recruteurs. À condition de ne pas les utiliser n'importe comment. Si l'on vous propose un entretien d'embauche téléphonique via l'opérateur Skype, méfiez-vous : un module détecteur de mensonges va bientôt être disponible !

www.sephora.fr

 www.canalconfo.com

 www.talent4job.com

 www.cadresonline.com

 www.monster.fr

Envoyer par mail un article

Websélection

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.