Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

LE GRAND PRIX COMMUNICATION TO BUSINESS

Paroles de jurés

23/10/1998

Dominique Chancrin, Pdg de CCB

Je me félicite de voir la communication business to business prise au sérieux. Ce prix va donner toute son importance à un secteur qui ne cesse de progresser sur le plan créatif. Dans l'ensemble, toutes les campagnes sont d'un excellent niveau créatif.

Xavier Dordor, directeur général d'Alliance

On note une évolution croissante de la qualité des campagnes, notamment dans les secteurs très concurrentiels, comme celui du high-tech. Aujourd'hui, on ne peut pas bien vendre sans bon concept créatif. Les éditeurs de presse sont aussi concernés. De belles campagnes contribuent à la qualité d'un journal.

Bernard Emsellem, manager associé et président de BDDP Corporate

La communication business to business prend toute sa dimension dans les campagnes corporate, plus créatives et originales que les campagnes produits. Elles sont d'aussi bonne qualité que les publicités grand public. Ce secteur a de beaux jours devant lui.

Jean-Luc Gronner, directeur de création de DDB&Co.

Hintzy Heymann. Avec la campagne «e-business», nous avons élu une grande campagne, ou du moins un grand concept qui, à lui seul, vaut bien un Grand Prix. Il témoigne de cette évolution inéluctable: le business to business ne sera plus jamais comme avant... le Net.

Christian Larger, Pdg de Saatchi&Saatchi Business Communications

Ce prix est un stimulant qui va accroître la qualité globale de la communication d'entreprise. Les campagnes présentées ont des budgets, des cibles et des enjeux très variés. Mais, de plus en plus, la qualité des créations rejoint celle de la publicité grand public.

Jacques-Yves Lefort, directeur de l'activité business to business de Devarrieuxvillaret

Les meilleures campagnes sont celles soutenues par de forts investissements et une stratégie d'entreprise pertinente et intelligente. C'est le cas d'«e-business». Pour le reste, c'est l'humour, à condition qu'il ne soit pas gratuit, ou la beauté qui l'emporte.

Didier Matray, directeur de création de Zeta

Les campagnes sont d'un bon cru et les prix tout à fait mérités. Je pense notamment à Air Liquide ou à Roundup Bioforce. Je regrette que la campagne Urgo n'ait pas eu de mention. Il devrait également y avoir plus de créatifs dans le jury. Deux sur dix, c'est peu.

Charles de la Rochefoucauld, Pdg de La Rochefoucauld Anderson&Lembke

Au-delà de la publicité, les annonceurs ont tendance à recourir à tous les outils de la communication. IBM est l'exemple type de ce nouveau comportement. Face à ses clients, ce n'est plus seulement le produit que le groupe met en avant aujourd'hui, mais aussi la responsabilité de sa marque.

Alain Theillier, directeur associé de Kendo

Créer un prix spécifique pour le business to business est une bonne chose. Ce type de communication fait appel, des prescripteurs aux utilisateurs, à une chaîne complexe qu'il faut connaître. Il manque encore à certaines campagnes de l'audace créative, notamment dans le secteur de la santé.

Danièle Yzerman, présidente d'OZM Groupe France

Il n'est pas facile de juger des campagnes issues de secteurs hétéroclites et de niveaux très inégaux. Je regrette que la communication santé soit rattachée à ce prix. Certes, elle s'adresse au prescripteur, mais elle concerne un univers de consommation globale important.

Envoyer par mail un article

Paroles de jurés

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.